5 novembre 2018 - Vidéo

Référendum en Nouvelle-Calédonie : un "véritable succès démocratique et populaire"

Le Premier ministre, Édouard Philippe, s’est rendu en Nouvelle-Calédonie, le 5 novembre 2018, au lendemain du référendum qui a vu une majorité de Calédoniens voter pour demeurer au sein de la nation française.
Selon les résultats définitifs sur les 284 bureaux, le non à l'indépendance l'a emporté avec 56,7 % des voix (78 734 votes) contre 43, 3 % (60 199 votes) pour le oui.

Le chef du gouvernement qui a noté avec "beaucoup de satisfaction que tous s'accordent sur le caractère incontestable du résultat de ce référendum", a salué un "véritable succès démocratique et populaire."

Au-delà des questions institutionnelles, le Premier ministre a souhaité remettre au premier plan "les enjeux économiques et sociaux" qui ont "parfois été placés au second plan", alors qu'ils "constituent un des ressorts essentiels des accords de Matignon et de Nouméa" datant de 1988 et 1998.

Rendez-vous est donné en décembre à Paris, où Édouard Philippe réunira les forces politiques de Nouvelle-Calédonie pour "tirer collectivement les premières conclusions" du référendum d'autodétermination", a annoncé Édouard Philippe.

"Il faudra que nous trouvions aussi le temps et la méthode pour échanger, État et forces politiques, sur ces enjeux de société", a-t-il déclaré, précisant qu'avec la ministre des Outremers, Annick Girardin,  le Gouvernement fera "des propositions en ce sens à l'occasion du prochain Comité des signataires."