Organisation du SIG

 
Le Service d’Information du Gouvernement (SIG) est placé sous l’autorité du Premier ministre.

Aux termes du décret n°2000-1027 du 18 octobre 2000, il est chargé :
  • d’analyser l’évolution de l’opinion publique et le contenu des médias ;
  • diffuser des informations sur l’action gouvernementale ;
  • d’entreprendre des actions d’intérêt général à caractère interministériel sur le plan national et, en liaison avec les préfets et les ambassadeurs, dans le cadre des services déconcentrés de l’État ;
  • d’apporter une assistance technique aux administrations publiques et de coordonner la politique de communication de cellesci, en particulier en matière de campagnes d’information et d’études d’opinion.
Le directeur du Service d’Information du Gouvernement est nommé par décret.
M. Michael NATHAN occupe ces fonctions depuis le 3 octobre 2018.
Pour accomplir ses missions, le SIG s’appuie sur environ 70 collaborateurs. Il dispose d’un budget de 12,4 M€.

Organigramme du SIG

Le SIG a été entièrement réorganisé en 2019. L’arrêté du 26 février 2019 relatif à son organisation distingue désormais :
  • le département Analyse ;
  • la Rédaction ;
  • le département Partenariats et Communication de Crise ;
  • le Secrétariat Général chargé des moyens et des opérations.

Le département Analyse

Le département Analyse assure le suivi et la compréhension de l’état de l’opinion à l’égard de l’actualité, de l’action et de la communication gouvernementales et des sujets de société. Cette mission est assurée aux moyens d’études, de sondages, de veille et d’analyse des médias traditionnels et des réseaux sociaux.

Dans ce cadre :
  • Il réalise et met à disposition des ressources documentaires (bases de données presse, panoramas médias, contenus audiovisuels, dossiers thématiques).
  • Il produit des notes d’analyse et de veille prenant en compte des données d’opinion sollicitées et non sollicitées, ainsi que des données médias.
  • Il développe des outils de data analyse.
  • Il joue un rôle de coordination des études menées par les ministères (mise en place de marchés mutualisés, instruction de la procédure d’agrément).

La Rédaction

La rédaction mène une réflexion stratégique sur l’ensemble des aspects de la communication gouvernementale. Elle s’assure de la gestion du cycle de vie des contenus éditoriaux relatifs à la communication gouvernementale, depuis leur définition stratégique (cible / moment / message) jusqu’à leur distribution directe à l’ensemble des audiences (via ses propres canaux de communication ou via l’achat d’espaces publicitaires).

Elle travaille en étroite collaboration avec le cabinet du Premier ministre, les ministères et les autres départements pour produire les contenus, coordonner et réaliser les campagnes et les actions de communication de tous ordres. Elle veille à l’usage optimal de la toile gouvernementale dont elle assure le fonctionnement et l’animation.
Pour cela, elle examine également les budgets de chaque campagne et examine les demandes d’agréments issues des autres ministères.

Dans ce cadre :
  • Elle définit la stratégie éditoriale, en prenant en compte la cible visée et dans un souci d’efficacité des actions menées.
  • Elle recherche et valorise les contenus existants, produit ou fait produire des contenus spécifiques (vidéos, articles, infographies, etc.).
  • Elle met en œuvre des actions de communication médias.
  • Elle joue un rôle de coordination des actions menées par les ministères (mise en place de marchés mutualisés, instruction de la procédure d’agrément).

Le département Partenariats et communication de crise

Ce département détermine la stratégie de distribution indirecte de la communication gouvernementale, assure les relations institutionnelles et les relations avec la presse. C’est également ce département qui gère la communication de crise.

Dans ce cadre :
  • Il assure l’animation des réseaux des communicants ministériels et territoriaux de l’ensemble de l’écosystème gouvernemental, notamment pour le relai des actions de communication ou le déploiement de la stratégie gouvernementale (notamment digitale).
  • Il apporte conseil, soutien et assistance à ses différents interlocuteurs pour assurer la diffusion et l’amplification des actions de communication.
  • Il a en charge la mise en place des partenariats (institutionnels, presse, etc.).
  • Il gère les comptes réseaux sociaux du Gouvernement : de la stratégie à la diffusion des contenus.
  • Il intervient également en situation de crise pour coordonner la communication interministérielle (participation à la cellule interministérielle de crise), et en amont pour préparer et anticiper la crise (organisation des exercices, professionnalisation du réseau, mise à disposition d’outils).

Le secrétariat général chargé des moyens et des opérations

Le secrétariat général chargé des moyens et des opérations est chargé des fonctions support, mais également de la structuration et de la coordination des activités du service.

Dans ce cadre :
  • Il assure la gestion des ressources humaines de proximité (gestion de carrière, formation, évaluation) et veille à la qualité de vie au travail des agents du service.
  • Il apporte son soutien aux autres entités du service dans le cadre de la passation des marchés publics pour le SIG, pour les achats de communication des services du Premier ministre et en interministériel (dans le cadre d’un partenariat avec la Direction des achats de l’Etat).
  • Il assure la gestion budgétaire et financière du SIG, accompagne les départements et développe le contrôle de gestion.
  • Il assure la gestion informatique de proximité en déployant les outils informatiques spécifiques aux besoins métiers, ainsi que le développement des projets digitaux du service.
  • Il joue un rôle de coordination des outils et des projets de communication transversaux du service : mise en place d’outils et process de travail efficaces, gestion de projets transversaux, animation du réseau des directions de la communication, etc.