Une femme regarde des vêtements dans un magasin

Les vêtements invendus ne pourront bientôt plus être détruits

Pour lutter contre d'intolérables situations de gaspillage et afin de favoriser le don et le recyclage de produits, la prochaine loi anti-gaspillage interdira aux producteurs, distributeurs et sites de vente en ligne de jeter leurs textiles invendus.
 

L’impact environnemental de la mode en quelques chiffres

Nous en avons souvent peu conscience mais la fabrication de vêtements a des conséquences désastreuses sur l’environnement. En quelques chiffres :
 
  • l’industrie de la mode est la 2e plus polluante du monde après l’industrie du pétrole.
  • Elle dégage 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. C’est plus que les vols internationaux et le trafic maritime réunis.
  • La fabrication d’un jean nécessite 11 000 litres d’eau. L’équivalent de 285 douches.
  • Celle d’un tee-shirt nécessite 2 700 litres d’eau. L’équivalent de 70 douches.

une loi pour lutter contre ces situations inacceptables

Pour lutter contre ces intolérables situations de gaspillage et afin de favoriser le don et le recyclage de produits, la prochaine loi anti-gaspillage interdira aux producteurs, distributeurs et sites de vente en ligne de jeter leurs textiles invendus. Ils devront obligatoirement être donnés, réemployés, réutilisés ou recyclés pour leur donner une nouvelle vie.

Les textiles ne seront pas les seuls concernés, les produits électriques et électroniques, les produits d’hygiène et bien d’autres seront également au cœur de cette mesure.

L’objectif à moyen terme est de conduire les entreprises à mieux gérer leurs stocks et de réduire la pollution.

Que faire à son échelle ?

Pour réduire son impact environnemental, il faut donner, vendre ou déposer dans un point de collecte les vêtements dont on ne veut plus plutôt que de les jeter. Chaque année dans le monde, plus de 100 milliards de vêtements sont vendus. Une fois portés, beaucoup sont jetés alors qu'ils auraient pu avoir une deuxième vie. On estime que nous détruisons environ 5 fois plus que nous donnons.

Alors, si vous souhaitez de nouveaux vêtements, privilégiez des vêtements de seconde main plutôt que des neufs.