Les personnes présentant des comorbidités sont éligibles au rappel vaccinal

Covid-19
Publié le : 12/11/2021
Vaccin contre la Covid-19
Source :AFP

Les personnes obèses, ayant des maladies cardio-vasculaires, du diabète ou encore celles atteintes d’un cancer, sont concernées par le rappel vaccinal contre la Covid-19. Elles peuvent prendre rendez-vous dès maintenant.

Les personnes présentant des risques de santé sont éligibles à la dose de rappel contre la Covid-19 :

  • six mois après leur dernière injection pour les personnes vaccinées avec un vaccin à ARN messager ;
  • quatre semaines après leur dernière injection pour les personnes vaccinées avec Janssen.

Concernant les personnes immunodéprimées, l’administration de la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès que l’équipe médicale juge qu’elle permettrait d’améliorer la réponse immunitaire du patient.

Les personnes présentant des risques de santé sont celles atteintes de :

  1. Comorbidités ;
  2. Maladies associées à un risque de forme grave de Covid-19.

1. Les personnes atteintes de comorbidités

Il s'agit de celles atteintes de :

  • pathologies cardio-vasculaires ;
  • diabète de types 1 et 2 ;
  • pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser en cas d'infection virale notamment ;
  • insuffisance rénale chronique ;
  • obésité avec indice de masse corporelle ≥ 30 ;
  • cancer ou hémopathie maligne ;
  • maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose ;
  • immunodépression congénitale ou acquise ;
  • syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;
  • pathologies neurologiques :
  • troubles psychiatriques ;
  • démence.

2. Les maladies associées à un risque de forme grave de Covid-19

Il s'agit des personnes :

  • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantées d’organes solides ;
  • transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COSV et les filières de santé maladies rares) ;
  • atteintes de trisomie 21 ;
  • atteintes de mucoviscidose.

Par ailleurs, les rappels vaccinaux sont effectués avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, quel que soit le vaccin utilisé précédemment. Pour les personnes de moins de 30 ans, il est recommandé d’utiliser le vaccin Pfizer-BioNTech.

Quel impact sur le « pass sanitaire » ?

Les personnes présentant des comorbidités, bien qu’éligibles à la dose de rappel, ne verront pas leur « pass sanitaire » désactivé en l’absence de justification de rappel vaccinal cinq semaines après leur date d’éligibilité.

Car, si le rappel est fortement recommandé, les situations des personnes immunodéprimées ou présentant des risques de santé peuvent justifier un échange avec les médecins et une appréciation au cas par cas qui rendent difficiles l’intégration systématique au « pass sanitaire ».

Comprendre le rappel vaccinal pour les personnes présentant des comobidités

PDF - 358.1 Ko
Télécharger