Les étudiants rémunérés pour l'aide aux devoirs des collégiens

Jeunesse et Éducation
Publié le : 12/05/2021
Ecole par Internet
Pexels
Les étudiants percevront une rémunération pour l'aide aux devoirs aux collégiens dans le cadre du dispositif « Devoirs faits ».

Jusqu’à aujourd’hui, l’aide aux devoirs prise en charge par les étudiants auprès des collégiens était effectuée bénévolement. Parmi les 25 000 étudiants, 15 000 le font au sein des associations et 10 000 l'exercent dans le cadre des Cordées de la réussite.

En place depuis 2017, ce dispositif gouvernemental permet aux élèves qui le souhaitent de bénéficier d’une aide personnalisée gratuite pour faire leurs devoirs avant de rentrer chez eux. Avec la crise sanitaire, cette aide se déroule en ligne sous le vocable « e-Devoirs faits »

Depuis ce lundi 11 mai 2021, le Gouvernement a annoncé une double décision :

  • l'ouverture du dispositif « e-Devoirs faits » aux  25 000 étudiants déjà engagés dans le dispositif ;
  • la rémunération de ces étudiants  à hauteur de 15,99 € de l’heure. À titre de comparaison, le Smic horaire est de 10,25 € brut.

Le financement a été rendu possible grâce au 60 millions issus du reliquat des heures de soutien non effectuées en raison de la crise sanitaire, a précisé Nathalie Élimas, secrétaire d’Etat chargée de l'Éducation prioritaire.

Pour l’heure, les étudiants concernés sont les 25 000 jeunes répertoriés du dispositif, formés et connus des établissements. Mais l’ambition est bien de faire des émules.  « C’est un test que nous menons jusqu’à fin juin. Si ça fonctionne, nous penserons à l’étendre sur la prochaine année scolaire et peut-être offrir cette opportunité à d’autres étudiants », ambitionne Nathalie Élimas.

Double mesure sociale

Avec la crise sanitaire et les mesures de confinement, nombre d’étudiants « ont perdu leur job d’étudiants ou n’ont pas pu travailler durant l’été », déplore la secrétaire d’État.  « Même si cela ne comble pas leur salaire antérieur », le financement des heures leur apporte une aide appréciable.

Double mesure sociale en quelque sorte :  la décision du Gouvernement agit contre la précarité étudiante et vise à réduire les inégalités pesant sur les familles socialement défavorisées, notamment celles des quartiers prioritaires ou vivant en zone rurale.

En 2020, près de 30 % des collégiens ont bénéficié du dispositif « Devoirs faits ». « Ils sont 44 % dans les Rep+ et les quartiers prioritaires » , se félicite la secrétaire d'État chargée de l’Éducation prioritaire.