Les athlètes français vaccinés à l’assaut des JO de Tokyo

Publié le : 19/07/2021
Les porte-drapeaux français des JO d'été 2021
Photo : Porte-drapeaux de l'équipe de France des JO / Cyril Masson
Qualifiés et vaccinés, les athlètes français sont fin prêts. À l'aube du 23 juillet, « minimas » et « pass sanitaire » en poche, ils rêvent désormais d’exploits et de médailles.

C’est dans la capitale de l’Empire du Soleil levant, Tokyo, que les athlètes du monde entier viendront se confronter pour les prochains Jeux olympiques d’été, du 23 juillet au 8 août 2021.

Cette XXXIIe Olympiade de l’ère moderne, qui aurait dû se dérouler l’année dernière, a été repoussée en raison de la crise sanitaire qui a frappé le monde entier en 2020. Un an après, les progrès scientifiques et industriels fulgurants ont développé une offre de vaccins diversifiés permettant de reprendre des activités quasi-normales avec le « pass sanitaire ».

Les athlètes sont fins prêts pour partir vers le Japon avec pour bagages leurs heures d’entraînement, les documents sanitaires exigés par les autorités et leurs rêves de médailles. Nous avons rencontré quatre d’entre eux, qualifiés et vaccinés :

En vidéo – Focus sur quatre athlètes français qualifiés pour les Jeux olympiques

 
  • Magda Wiet-Hénin, médaille d'or des moins de 67 kg aux championnats d'Europe pour catégories olympiques de taekwondo 2020 à Sarajevo. A Tokyo, elle veut frapper une médaille en or à son nom.
  • Marie Oteiza : « Le pentathlon c'est toute ma vie », nous confie la double championne d’Europe de la discipline. « Tokyo, j'attends que ça. Le report a été dur », nous livre-t-elle. Ces Jeux seront les premiers pour Marie qui affirme : « je veux pas de regrets, c'est pour ça que je m'entraîne dur, qu'il faut que je sois présente à 1 000 % et que je donne tout. » L'or, elle en connaît le goût : en avril 2021, la pentathlète de 27 ans a remporté la coupe du monde de Sofia (Bulgarie). Objectif : l'or olympique.
  • Charlotte Lembach : le sabre est l’arme de cette fine fleur de l’escrime française. Elle est quintuple championne de France et championne du monde par équipes en 2018. Affûtée, c’est sabre au clair qu’elle brigue volontaire, « 2 médailles d’or et un max de plaisir. »
  • Yohann Ndoye Brouard : À seulement 20 ans, le nageur sur dos représentera la délégation française sur 100 et 200 mètres. C’est la première participation à des olympiades pour cette graine en devenir de 1m 97.

Tout est millimétré, les sportifs français n’ont rien laissé au hasard afin de poursuivre leur entraînement pour être au meilleur de leur forme. La vaccination a fait partie du programme.