Les Assises du commerce pour relever les défis de demain

Économie
Publié le : 30/11/2021
Un terminal de carte bleue
Source : Getty

L'événement s’ouvre le 1er décembre 2021 à Bercy pour trois semaines. Objectif : poser les bases d'un nouveau modèle économique porté par l’e-commerce et la transition écologique.

Le commerce est à la croisée des chemins. De la petite boutique à la grande surface, le secteur connaît une mutation sans précédent de son modèle économique et social.

Parmi les nouveaux enjeux du secteur, la transformation numérique et la transition environnementale sur fond de crise sanitaire. Avec la fermeture de nombreux magasins, la crise de la Covid-19 a mis en lumière l’importance des commerces dans la continuité des échanges des biens et services mais aussi dans le lien social.

C'est pour répondre à cette évolution que s'ouvrent les Assises du commerce le 1er décembre à Bercy.

Journée de lancement

À l'occasion de la journée de lancement, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, interviendra en introduction.

Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance chargé des Petites et Moyennes Entreprises prendra la parole en conclusion, à l'issue de deux tables rondes et d'interventions qui réuniront des spécialistes du secteur.

Au rendez-vous : des chefs d’entreprises, sociologues, économistes, géographes, juristes, associations de consommateurs, élus locaux et parlementaires, organisations professionnelles...

Vision stratégique

Les Assises du commerce permettront de définir collectivement une vision stratégique, afin de répondre aux quatre principaux défis que le secteur doit relever :

  1. Adapter le commerce aux nouveaux modes de consommation ;
  2. Préserver et développer le commerce dans les territoires ;
  3. Renforcer l’équité entre les acteurs et leur compétitivité ;
  4. Favoriser l’emploi dans le commerce.

Les chiffres-clés du commerce en France

Le commerce c’est :

  • 680 900 entreprises ;
  • 2,7 millions de salariés en ETP (équivalent temps plein).
L’étude Insee de décembre 2020