Vaccination obligatoire

Solidarités et santé

Pourquoi a-t-on augmenté le nombre de vaccins obligatoires ?

Vaccination obligatoire

C’EST DÉCIDÉC’EST APPLIQUÉC’EST EN COURS

QU’EST-CE QUI A CHANGÉ ?

Le 1er janvier 2018, la loi a rendu obligatoires 8 vaccinations supplémentaires : Coqueluche, Haemophilus influenzae b, Hépatite B, Méningocoque, Pneumocoque, Rougeole, Oreillons, Rubéole. Elles s’ajoutent aux 3 vaccinations déjà obligatoires : DiphtérieTétanos et Poliomyélite.

POURQUOI CETTE MESURE ?

Pour protéger les plus fragiles. Les risques liés à certaines maladies sont importants (fièvre grave, perte de mobilité, d’audition, décès…). Ils concernent plusieurs millions de personnes dans le monde. La vaccination est un moyen de prévention simple qui protège efficacement un très grand nombre de personnes.

La loi a augmenté le nombre de vaccinations obligatoires parce que la couverture vaccinale n’était pas suffisante. Autrement dit, le nombre de personnes vaccinées dans la population n’était pas assez important pour arrêter la transmission de la maladie.

Les vaccins protègent les personnes vaccinées, mais aussi les membres de leur entourage lorsqu’ils ne peuvent pas être vaccinés (nourrissons, personnes âgées ou à l’immunité faible) en formant une sorte de bouclier de protection collective. Cela s’appelle l’immunité de groupe.

En effet, lorsqu’une maladie rencontre uniquement des personnes vaccinées, elle ne peut pas se développer ni se transmettre. Pour obtenir cette protection, il faut en règle générale un taux de couverture vaccinale d’au moins 95 %. C’est pour arriver à ce chiffre que des vaccins contre 8 maladies contagieuses ont été rendus obligatoires.

POUR QUI ?

Pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

OÙ EN EST-ON ?

La mesure est appliquée depuis le 1er janvier 2018.

Elle a été décidée après une consultation citoyenne.

EST-CE QUE CELA FONCTIONNE ?

2 à 3 millions de décès sont évités chaque année dans le monde grâce à la vaccination. C’est scientifiquement prouvé : augmenter le nombre de personnes vaccinées permet une meilleure protection.

La vaccination a notamment permis de supprimer la variole dans le monde et la poliomyélite en France.

QUE SE PASSE-T-IL SI JE NE RESPECTE PAS CETTE MESURE ?

Ne pas faire vacciner son enfant le met en danger et peut mettre en danger les autres enfants, en les contaminant par des maladies qui auraient pu être évitées par la vaccination.

Les vaccinations sont obligatoires pour inscrire votre enfant en crèche ou autre accueil collectif.

Il n’y a pas de sanction spécifique au refus de vaccination. Cependant, le fait de compromettre la santé de son enfant, ou celui d’avoir contaminé d’autres enfants par des maladies qui auraient pu être évitées par la vaccination, pourront toujours faire l’objet de poursuites pénales.

Les parents ou les médecins qui font de faux certificats médicaux ou mentionnent de fausses vaccinations dans le carnet de santé de l’enfant commettent un délit pouvant entrainer une peine de prison et une forte amende.

VOUS AVEZ D’AUTRES QUESTIONS ?

Cela pourrait aussi vous intéresser

Voir plus d'actions