Renforcer au quotidien la sécurité près de chez vous

Sécurité
Publié le : 13 janvier 2021
Ronde de police
Photo : AFP

Qu’est-ce que la Sécurité du quotidien ? La Sécurité du quotidien est-elle présente dans mon quartier ? Comment la Sécurité du quotidien agit-elle dans mon quartier ? Retrouvez ici les réponses à vos questions.

Nombre d’heures de patrouille de voie publique en 2020
74 516 117

Qu’est-ce que la Sécurité du quotidien ?

Depuis février 2018, la Sécurité du quotidien (SQ) a été mise en place par le Gouvernement sur l’ensemble du territoire national. Elle a été créée pour lutter contre les comportements illégaux qui nuisent le plus à la sécurité et à la tranquillité des citoyens : incivilités, rodéos motorisés, agressions, trafics…

Elle a trois missions :
  • renforcer la présence des policiers et gendarmes dans les rues ;
  • proposer une police adaptée aux besoins de la population de chaque quartier ;
  • améliorer la qualité du service public rendu aux citoyens.
Le ministre de l’Intérieur en a fait l’une de ses priorités : la sécurité du quotidien consiste à être au plus près des attentes des Français, visibles, et au contact. Les augmentations d’effectifs dont bénéficient les forces de sécurité doivent ainsi permettre de mettre davantage de policiers et de gendarmes dans la rue, sur le terrain, notamment par l’augmentation des patrouilles pédestres sur la voie publique ainsi que dans les transports en commun pour mieux protéger la population, lutter contre les trafics et réduire les atteintes aux personnes et aux biens dans les transports en commun. Cela implique aussi la suppression des tâches administratives indues pour que les policiers et gendarmes puissent se concentrer sur leurs missions de terrain.

La Sécurité du quotidien est-elle présente dans mon quartier ?

La Sécurité du quotidien est déployée sur l’ensemble du territoire national. Elle est renforcée là où la délinquance et les nuisances quotidiennes sont plus importantes, notamment dans les quartiers de reconquête républicaine.

62 quartiers de reconquête républicaine ont été créés, 59 sont déjà mis en place avec les effectifs en renfort et les 3 derniers le seront en août et septembre 2021.

Par ailleurs, les effectifs de gendarmerie ont été plus spécialement renforcés dans 20 départements jugés prioritaires.  

Comment la Sécurité du quotidien agit-elle ?

À l’écoute des préoccupations des citoyens, la Sécurité du quotidien met en place une police partenariale avec les élus, au premier rang desquels les maires, les polices municipales, les bailleurs sociaux, les transporteurs publics, les associations de quartiers, les entreprises de sécurité privés, etc., pour élaborer et mettre en œuvre des actions sur-mesure et des plans d’action adaptés à chaque territoire, qu’il soit urbain, périurbain ou rural.

Le ministre de l’Intérieur a également engagé une action résolue de remise à niveau de l’équipement et de l’immobilier des forces de sécurité intérieure, qui pourront ainsi agir plus efficacement au service de la protection. L’amélioration du quotidien des forces se traduira par une amélioration des moyens d’intervention comme de l’accueil de la population : d’ici la fin 2021, un véhicule sur quatre du parc du ministère de l’intérieur sera remplacé, une action forte sur l’immobilier est engagée (réfection de halls d’accueil, réhabilitation de locaux vétustes, etc.).

La police à votre écoute

Vous êtes victime d’un délit ? Un délégué vous accueille dans chaque commissariat de Police ou brigade de gendarmerie. En cas d’urgence, composez le 17 ou le 112.

Le Gouvernement à vos côtés

Depuis 2018, l’État investit massivement pour déployer la Sécurité du quotidien :
  • D’ici à 2022, 10 000 postes de policiers et de gendarmes seront déployés ;
  • Des effectifs supplémentaires opérationnels sont renforcés dans les quartiers de reconquête républicaine ;
  • Des caméras vidéo sont installées dans les rues, les transports, et sur les forces de l’ordre.

En 2019, soit un an après sa mise en place, tous les types de vols et de cambriolages ont baissé :
  • moins 10 % pour les vols à main armée ;
  • moins 7 % pour les vols violents sans arme ;
  • moins 2 % pour les vols simples ;
  • moins 6 % pour les cambriolages.


Depuis 2018, soit deux ans après sa mise en place :

  • les atteintes aux personnes dans les transports en commun ont baissé de 10 % ;
  • les atteintes aux biens dans les transports en commun ont baissé de 17 % ;
  • les vols avec armes ont baissé de 8% ;
  • les vols violents sans arme ont baissé de 21%;
  • les vols sans violence contre les personnes ont baissé de 22% ;
  • les vols de véhicules ont baissé de 15% ;
  • les vols d’accessoires sur véhicules ont baissé de 22% ;
  • les destructions et dégradations volontaires ont baissé de 14%.
  • les cambriolages de logements ont baissé de 20% .

Pour en savoir plus