Un meilleur accompagnement pour votre enfant en situation de handicap à l’école

  • Education - Jeunesse
Publié le : 13 janvier 2021
Photo : Getty

Comment sont accueillis les enfants handicapés dans les écoles ? Qu’est-ce qu’une école inclusive ? Qui a le droit à un accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) ou une auxiliaire de vie scolaire (AVS) ? Qu’est-ce qu’un projet personnel de scolarisation (PPS) ? Retrouvez ici les réponses à toutes vos questions.

400 000
Nombre d’enfants en situation de handicap scolarisés en classe ordinaire à la rentrée 2021

Quelles sont les démarches pour scolariser votre enfant en situation de handicap ?

La première étape pour scolariser votre enfant en situation de handicap est de construire un projet personnalisé de scolarisation (PPS).

Pour cela, la famille doit contacter la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), lieu unique destiné à faciliter les démarches des personnes en situation de handicap.

Qui peut bénéficier d’un accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH) ?

L’élève en situation de handicap peut bénéficier d’aides humaines attribuées sur décision de la CDAPH. Il s’agit d’étayer l’élève dans ses apprentissages, tout en lui garantissant une autonomie grandissante.
La présence d'un personnel chargé de l'accompagnement n'est ni un préalable ni une condition à la scolarisation de l'élève.

Numéro vert
Un numéro vert unique permet de joindre, grâce à un serveur interactif et selon le besoin, soit la cellule départementale, soit la cellule nationale Aide handicap École. Il s’agit du 0 805 805 110.
Le Gouvernement à vos côtés
Une école qui scolarise tous les élèves, quels que soient leurs besoins spécifiques : c’est l’un des objectifs de la loi pour une école de la confiance.
Le Gouvernement a ainsi créé un service public de l’école inclusive. Son objectif : mieux accompagner les élèves en situation de handicap à l’école, ainsi que leur famille.

Pour chaque élève, un projet personnalisé de scolarisation (PPS) est élaboré avec les maisons départementales des personnes en situation de handicap (MDPH). Selon ses besoins, l’élève peut bénéficier d’une aide humaine individuelle ou mutualisée. Il peut également bénéficier de matériel pédagogique adapté (clavier en braille, logiciels spécifiques, etc.)

Un élève en situation de handicap peut être scolarisé :
  • individuellement dans une école, un collège ou un lycée, sans ou avec l’aide d’un accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH).
  • dans une unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis) située dans une école, un collège ou un lycée.
  • dans un établissement médico-social qui permet aux élèves de disposer d’un appui de professionnels du médico-social en plus de temps de scolarisation.
Pour mieux accompagner les élèves en situation de handicap, la formation et le statut des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) ont été améliorés :
  • une formation de 60 heures d’adaptation à l’emploi est prévue pour tous les accompagnants ;
  • un recrutement par CDD de trois ans minimum ;
  • une meilleure intégration au sein des équipes pédagogiques.
À la rentrée 2021, plus de 400 000 élèves en situation de handicap étaient scolarisés dans les établissements scolaires, dont plus de 200 000 dans le 1er degré. Soit une augmentation de 19 % en 5 ans. La création des « Pôles inclusifs d’accompagnement localisé » dans la loi pour une école de la confiance institue une organisation globale des aides humaines, pédagogiques, éducatives et thérapeutiques. Le PIAL favorise la coopération des établissements scolaires avec les professionnels du secteur médico-social. Le parcours scolaire des élèves en est ainsi facilité.
Comment faciliter les démarches administratives des personnes handicapées ?
Depuis le 1er janvier 2019, les personnes, adultes ou enfants, dont le handicap ne peut pas s’améliorer n’ont plus à renouveler leur demande de droits sociaux. Ce peut être le cas pour une personne atteinte de trisomie 21 ou une personne aveugle de naissance par exemple. Les droits leur sont maintenant attribués à vie.

Ces aides peuvent être demandées auprès des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).