Des économies grâce à la suppression de la taxe d'habitation sur ma résidence principale

  • Economie, Emploi
Publié le : 15 décembre 2021
Mise à jour le 15 mars 2022
Photo : AFP

Pourquoi supprimer la taxe d'habitation sur les résidences principales ? Qui est concerné et à quelle échéance ? Les résidences secondaires sont-elles concernées ? Retrouvez ici les réponses à ces questions.

80 %
Depuis 2020, 80 % des Français ne paient plus de taxe d’habitation sur leur résidence principale

Pourquoi supprimer la taxe d’habitation sur les résidences principales ?

La taxe d’habitation est un impôt local, qui est établi au nom des personnes qui ont, au 1er janvier de l’année, la disposition ou la jouissance, à titre privatif, d’une habitation meublée, qu’elles soient locataires ou propriétaires du bien, ou même qu’elles l’occupent à titre gratuit.

La réforme de la taxe d’habitation a pour objectif la suppression totale et définitive de la taxe d’habitation sur les résidences principales pour tous les foyers en 2023, permettant ainsi de renforcer le pouvoir d’achat des Français.

Comment savoir si je suis concerné ?

Toutes les personnes vivant en France seront à terme concernées par la suppression de la taxe d’habitation, mais cette baisse est progressive. Pour près de 80 % des foyers fiscaux, la taxe d’habitation a été définitivement supprimée dès 2020, après avoir été allégée de 30 % en 2018, puis de 65 % en 2019. Pour les 20 % des ménages restants, l’allègement est de 30 % en 2021, puis de 65 % en 2022.

En 2023, plus aucun foyer ne paiera de taxe d’habitation sur sa résidence principale.

Par souci de justice fiscale, la taxe d’habitation sur les résidences secondaires et sur les logements vacants sera maintenue.

Pour aider les usagers à estimer la réduction de leur taxe d'habitation, un simulateur « taxe d'habitation » est disponible sur impots.gouv.fr, à la rubrique « Particuliers ».

Suppression de la taxe d'habitation : combien vais-je gagner ?

En 2023, lorsque tous les foyers seront concernés, la suppression de la taxe d’habitation représentera en moyenne un gain moyen de 738 euros par foyer et par an, correspondant à une baisse de 18,1 milliards d’euros d’impôt.


Cette réforme constitue la plus grande baisse d’impôt de ces dernières décennies. Elle bénéficiera au total à 24,5 millions de foyers.

Le Gouvernement à vos côtés

La réforme de la taxe d’habitation portée par le Gouvernement, notamment à travers les lois de finances 2018 et 2020, doit permettre de renforcer le pouvoir d’achat des Français.

Parce que sa suppression représente une perte de recettes pour les collectivités territoriales, l’État s’est engagé à les compenser intégralement. Cette suppression s’accompagne donc d’une réforme de la fiscalité locale.

Plus d'informations