Retour
50% de produits bio, de qualité ou durables dont 20% de bio

Agriculture et Alimentation

Mes enfants mangent-ils bio à la cantine ?

50% de produits bio, de qualité ou durables dont 20% de bio

C’EST DÉCIDÉ C’EST EN COURS C’EST APPLIQUÉ

QU’EST-CE QUI A CHANGÉ ?

Le 1er janvier 2022 au plus tard, les repas servis dans les cantines scolaires, mais aussi dans tous les restaurants collectifs des établissements de service public, devront compter 50 % de produits bio, locaux ou écologiques.

POURQUOI CETTE MESURE ?

Pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à une alimentation de qualité et respectueuse de l’environnement.

Chaque année, 3,7 milliards de repas sont servis dans la restauration collective en France, dans les cantines scolaires mais aussi dans les hôpitaux, les Ehpad, et tous les restaurants des établissements publics. Le grand nombre de repas servis dans les restaurants collectifs permettra d’accélérer en France le développement de l’agriculture bio, meilleure pour l’environnement.

Les citoyens peuvent ainsi consommer plus facilement des produits bio, locaux ou écologiques. Pour les agriculteurs déjà convertis au bio ou ayant une démarche qualité, cela représente de nouveaux débouchés pour vendre leurs produits.

Enfin, cette mesure favorise la conversion au bio d’autres agriculteurs. En parallèle, le Gouvernement aide au développement de l’agriculture bio (objectif : 12 % de la surface agricole en 2022).

POUR QUI ?

Pour toutes les personnes qui mangent dans les restaurants collectifs :

  • cantines scolaires (crèche, maternelle, primaire, collège, lycée, université) ;
  • hôpitaux ;
  • maisons de retraite ;
  • restaurants administratifs et d’entreprise ;
  • centres de vacances, restaurants des armées, etc.

OÙ EN EST-ON ?

La mesure fait partie de la loi EGalim, adoptée le 30 octobre 2018. Cette loi a notamment pour but :

  • de permettre aux agriculteurs d’être mieux payés pour leur travail ;
  • de favoriser une alimentation plus saine, plus sûre et plus durable pour tous.

Les entreprises (agriculteurs, producteurs, restauration collective), les collectivités et l’État ont trois ans pour s’organiser afin d’atteindre ces objectifs ambitieux, au plus tard le 1er janvier 2022.

EST-CE QUE CELA FONCTIONNE ?

Cette mesure favorisera l'accès du plus grand nombre à une alimentation de qualité, favorable à la santé et respectueuse de l'environnement. Elle permettra de donner de nouveaux débouchés aux agriculteurs bio et locaux pour vendre leurs produits et favorisera donc la production de produits de qualité.

VOUS AVEZ D’AUTRES QUESTIONS ?

Voir plus d'actions