Suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales

Action et comptes publics

Vais-je continuer à payer ma taxe d’habitation ?

Suppression de la taxe d’habitation sur les résidences principales

C’EST DÉCIDÉC’EST APPLIQUÉC’EST EN COURS

QU’EST-CE QUI A CHANGÉ ?

Le montant de la taxe d’habitation a baissé d’un tiers en 2018 et de deux tiers en 2019 pour 80% des foyers français.

POURQUOI CETTE MESURE ?

Pour une répartition de l’impôt plus juste. La taxe d’habitation n’a pas été mise à jour depuis les années 1970. Aujourd’hui, elle peut varier du simple au double suivant la situation financière de la commune où on habite.

Si la commune accueille peu d’entreprises, elle reçoit moins d’impôts professionnels et elle doit augmenter les « impôts locaux » (taxe d’habitation et taxe foncière) que payent ses habitants.

Il arrive donc que les taxes d’habitation soient plus élevées dans les banlieues ou dans des territoires pauvres économiquement.

En savoir plus sur les impôts locaux

POUR QUI ?

Pour toutes les personnes habitant en France. Elles ne paieront plus de taxe d’habitation sur leur résidence principale, c’est-à-dire le logement dans lequel elles habitent, d’ici 2023. Le gain moyen par foyer et par an sera de 723 €, correspondant à une baisse de 17 milliards d’euros d’impôts.

Combien vais-je économiser ?

OÙ EN EST-ON ?

Le montant de la taxe d’habitation a baissé d’un tiers en 2018 et de deux tiers en 2019.
80 % des Français ne paieront plus de taxe d’habitation sur leur résidence principale en 2020.

Les personnes gagnant plus de 2 500 € nets par mois paieront leur dernière taxe d’habitation sur leur résidence principale en 2022 avant une suppression totale en 2023.

VOUS AVEZ D’AUTRES QUESTIONS ?

Cela pourrait aussi vous intéresser

Voir plus d'actions