6 avril 2021

Les 46 territoires de mise en œuvre accélérée du Logement d’abord réunis pour le 5ème club des territoires

Plus de 130 participants, représentant les services de l’État et des collectivités des 46 territoires désormais engagés dans la mise en œuvre accélérée du plan Logement d’abord se sont réunis le mercredi 24 mars à l’invitation de la Dihal. Ce 5ème club des territoires avait notamment pour objectif d’accueillir dans la dynamique installée depuis 2018 les 23 nouveaux territoires sélectionnés en janvier dernier à l’issue du second appel à manifestation d’intérêt.
En introduction, le délégué interministériel Sylvain Mathieu a rappelé toute la pertinence du Logement d’abord qui, depuis son lancement en 2017, a démontré qu’un autre modèle était possible pour sortir plus efficacement les personnes de la rue. Il est également revenu sur la création au 1er janvier 2021 du service public de la rue au logement qui propose un nouveau cadre d’intervention et de gouvernance pour aller encore plus loin dans le déploiement des principes du Logement d’abord. « Ce service public implique toutes les parties prenantes des champs de l’hébergement et du logement et vise à mettre en place des partenariats et des modes de faire plus pertinents au services des personnes sans domicile ».
 
Organisé pour la première fois entièrement en visioconférence du fait des contraintes liées à la crise sanitaire, ce 5ème club des territoires du Logement d’abord s’est attaché à donner une grande place aux interventions des acteurs de terrain pour de fructueux partages d’expériences et de bonnes pratiques. 7 ateliers participatifs en sous-groupes ont ainsi permis de faire avancer les réflexions sur de nombreux thématiques telles que la mobilisation des bailleurs sociaux, la captation de logements privés, le renforcement des dispositifs de veille sociale ou encore la modularité de l’accompagnement des personnes sans domicile vers le logement. Pour la Dihal, ces travaux permettront d’améliorer le pilotage national du plan mais aussi de mieux soutenir les acteurs de terrain dans leur travail quotidien d’accompagnement vers et dans le logement des personnes en difficulté. Les représentants des collectivités et des services de l’État dans les territoires ont ainsi pu partager leurs défis, leurs réussites et leurs difficultés lors des temps d’échanges avec leurs homologues.
 
Emmanuelle Wargon a tenu à conclure ce 5ème club des territoires du Logement d’abord et a rappelé à l’ensemble des participants son soutien à l’égard de cette politique : « Cette politique du Logement d’abord on y croit tous vraiment, c’était une volonté du Président de la République, grâce à votre mobilisation c’est aujourd’hui une réalité ». L’occasion aussi pour la ministre chargée du logement de rappeler les résultats obtenus depuis le lancement du plan : « cette politique elle marche puisque nous avons permis en 3 ans à 235 000 personnes d’accéder au logement. […] Il faut réussir à faire plus, faisons la preuve en 2021 et 2022 que le Logement d’abord peut aller encore plus loin ».