Le Premier ministre à bord du train de nuit Paris-Nice ​​​​​​

France Relance
Publié le : 21/05/2021
Jean Catex à bord du Paris-Nice
Photo : Service photo de Matignon

L’inauguration de cette nouvelle ligne marque une concrétisation rapide du plan de relance qui flèche 4,7 milliards d'euros vers l'amélioration du réseau ferré, de la qualité et de l'offre de services proposés aux usagers.



Depuis le début du quinquennat, le Gouvernement investit massivement dans le ferroviaire, mode de transport responsable.

Dans le cadre du plan de relance, 4,7 milliards d'euros sont dédiés à l’amélioration du réseau ferré, de la qualité et de l'offre de services proposés aux usagers.
 

Inauguration du train de nuit Paris-Nice

« Dans ces trains de nuit, il y a à la fois un parfum de nostalgie, mais il y a surtout, je le crois, un message d'avenir. »

Le discours du Premier ministre, Jean Castex

Remise en service du Paris-Nice

Vue extérieure du Paris-Nice

Pour souligner le franchissement d’une étape très concrète de cette relance, le Premier ministre Jean Castex a pris jeudi 20 mai 2021 au soir le train en gare de Paris-Austerlitz, aux côtés du ministre délégué chargé des Transports, et inauguré la remise en service du train de nuit Paris-Nice.

La reprise de cette liaison élargit l'offre de trains de nuit en France, actuellement composée des lignes :
  • Paris - Briançon ;
  • Paris - Rodez/Latour-de-Carol ;
  • et qui sera complétée dès la fin de l'année par le train de nuit Paris - Tarbes.

Dans les prochaines années, le Gouvernement vise la création d’une dizaine de lignes nocturnes afin de participer à l'aménagement et au désenclavement des territoires, tout en favorisant un mode de transport moins polluant.
 

Refonte et montée en gamme

L’inauguration de cette nouvelle ligne marque également une concrétisation rapide du plan de relance. En effet, les investissements sur le transport permettront une refonte et une montée en gamme du train grâce à :
  • la régénération des infrastructures ;
  • un meilleur entretien des voies ;
  • la transition écologique de ce mode de transport ;
  • la montée en puissance du fret ;
  • la lutte contre les nuisances sonores ;
  • ou encore l’accessibilité en gare et la sécurisation des passages à niveau.