Déclaration de Bernard Cazeneuve
22 août 2015

"Le niveau de menace auquel nous faisons face est très élevé. Notre mobilisation est maximale"

Bernard Cazeneuve est revenu, samedi 22 août, sur les circonstances de l’attaque intervenue dans le train Thalys Amsterdam-Paris. Le ministre de l'Intérieur a expliqué que plusieurs témoignages permettent de "préciser le déroulement des faits".

Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 11 Février 2016
 
L'individu est actuellement entendu dans le cadre de la garde à vue qui peut durer jusqu’à 96 heures. "Il convient de rester prudent quant à son identité, qui n’est pas encore établie avec certitude à l’heure où je vous parle", a précisé Bernard Cazeneuve, qui a adressé cette nuit un télégramme à tous les préfets pour rappeler les principes de vigilance et de surveillance des gares et de leurs abords sur l’ensemble du territoire national, déjà décidés dans le cadre du plan Vigipirate.



Si l’identité déclaré par l'individu était confirmée, elle correspondrait à celle d’un individu de nationalité marocaine, âgé de 26 ans, signalé par les autorités espagnoles aux services de renseignement français en février 2014, du fait de son appartenance à la mouvance islamiste radicale. Ce signalement a aussitôt conduit la DGSI à émettre une fiche "S" à l’encontre de cette personne, afin de pouvoir le repérer dans le cas de son éventuelle venue sur le territoire national. Il est établi que cette personne a résidé en 2014 en Espagne puis en 2015 en Belgique. Le Parquet Fédéral belge a d’ailleurs annoncé ce matin l’ouverture d’une enquête le concernant. L’enquête, en lien avec les services de police et de renseignement européens, devra établir très précisément la traçabilité de son parcours et de ses déplacements.

Bernard Cazeneuve a une nouvelle fois rendu hommage au voyageur français intervenu en premier pour maîtriser l’agresseur ainsi qu'aux deux passagers américains l’ayant immobilisé. "Tous trois ont fait preuve d’un comportement courageux, plein de bravoure, que chacun mesure". Il a également renouvelé ses félicitations "aux policiers, aux services de secours et de santé, ainsi qu’aux personnels de la SNCF, qui sont intervenus avec beaucoup d’efficacité."

"Chacun le sait, le niveau de menace auquel nous faisons face est très élevé. Nous le répétons depuis des mois avec le Président de la République et le Premier Ministre, par souci de vérité, de clarté, de transparence. Notre mobilisation est maximale. C’est grâce à elle, et grâce au sang-froid de chaque français, que nous continuerons de surmonter le risque terroriste", a rappelé le ministre de l'Intérieur.