17 septembre 2019

Le Next40, vitrine des start-up françaises

La liste des 40 pépites françaises qui composent le Next40 a été dévoilée ce 18 septembre 2019. Le Gouvernement entend être un partenaire pour la croissance internationale de nos start-up.
 
Le Next40 est à l’image de l’indice "Cac40" : il regroupe les 40 start-up françaises les plus prometteuses, 40 pépites françaises ayant un fort potentiel pour devenir des leaders technologiques de rang mondial. Le taux de croissance médian du chiffre d’affaires des entreprises du Next40 sur les 3 dernières années est de 158 %.

Les entreprises sélectionnées l’ont été sur la base de critères de performance économique. Ce sont soit des licornes (start-up non cotées en bourse et ayant une valorisation d'1 milliard de dollars ou plus) ou des entreprises ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d’euros sur les trois dernières années.

Les autres start-up ont été sélectionnées en fonction des critères suivants :
 
  • les levées de fonds les plus importantes sur les trois dernières années ;
  • un chiffre d’affaires supérieur à cinq millions d’euros pour le dernier exercice, avec une croissance annuelle moyenne d’au moins 30 % sur les trois derniers exercices.
Pourquoi un Next40 ? Pour le Gouvernement, il s'agit d'un levier pour donner à ces entreprises de la visibilité à l'international et pour leur permettre de grossir plus rapidement. Ces entreprises bénéficient d'un soutien des autorités publiques, d'une promotion internationale et d'un accompagnement médiatique. Elles ont aussi droit à des services dédiés (Urssaf, Cnil, Douanes, INPI…) et à l’appui de correspondants dans de nombreuses administrations et services publics de France.
 
"La French Tech est l'un des écosystèmes technologiques les plus dynamiques du monde. La France propose un environnement propice au développement des entreprises innovantes. Désormais, notre enjeu est de renforcer cette dynamique pour faire émerger plusieurs dizaines de leaders technologiques mondiaux."
Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique

La manne de l’emploi

Créée en 2013, la French Tech a pour objectif d’affirmer la vision française de l’écosystème numérique en accompagnant l'émergence des start-up françaises. Cette stratégie de la French Tech est un formidable enjeu en termes d’emplois. A titre de comparaison, "plus d’un tiers des emplois créés aux États-Unis provient du secteur technologique, précise Cédric O.

Plus de 25 000 emplois direct seront créés dans les 12 prochains mois. En termes d’emplois, les entreprises du Next40 représentent pour les 12 prochains mois :
  • + 30 % de croissance du nombre d’employés
  • 7 000 créations nettes d’emplois directs
Le numérique fait partie des secteurs prioritaires – avec l’énergie, l'industrie, l'agriculture et l'agroalimentaire -  du Pacte productif 2025 pour le plein-emploi afin de répondre aux besoins de recrutement des start-up françaises.