Arbre en paysage vallonné

Le label bas-carbone : un outil pour encourager les actions locales en faveur du climat

Lancé le 23 avril 2019 par François de Rugy, Didier Guillaume et Brune Poirson, le label bas-carbone vise à mettre en relation des projets bons pour la planète à la recherche de financements avec des entreprises voulant compenser leurs émissions de CO2.
 
Vous avez une idée de projet positif pour la planète et vous êtes à la recherche de financements ?

Vous êtes une organisation ou une entreprise et vous souhaitez compenser vos émissions de CO2 ?

Le label bas-carbone sert à vous mettre en relation.

Le label bas-carbone, qu’est-ce que c’est ?

C’est un outil visant à favoriser l’émergence d’actions locales de lutte contre l’effet de serre et la séquestration de CO2. Ce label garantira la qualité environnementale et la transparence de projets de terrain, et offrira des perspectives de rémunération de ces actions par des acteurs publics ou privés souhaitant les soutenir.

À qui s’adresse le label bas-carbone ?

Premier cadre de certification climatique en France, le label s’adresse à tous les acteurs qui souhaitent développer des projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de séquestration du carbone, en proposant une certification de ces réductions afin d’attirer de nouveaux financeurs.

Il s’adresse également à tous ceux – collectivités, entreprises ou citoyens – qui veulent soutenir des projets positifs pour le climat dont la qualité est garantie, par exemple, pour compenser leurs émissions résiduelles.

L'objectif : atteindre la neutralité carbone en 2050

La neutralité carbone consiste à ne pas émettre plus de gaz à effet de serre que notre territoire peut en absorber, via notamment les forêts ou les sols. Les deux doivent se compenser et atteindre une "neutralité carbone".

L’objectif d'y parvenir en France d'ici à 2050 a été pris par le Gouvernement en décembre 2018. Il figure dans la Stratégie nationale bas-carbone.