Le Conseil de l'innovation

Co-présidé par le ministre de l’Economie et des Finances et la ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche, et de l'innovation, le Conseil de l’innovation est né d'une ambition sans précédent. Composé de 6 ministres, des administrations concernées (SGPI, DGE, DGRI), de deux opérateurs (ANR et Bpifrance) ainsi que de 6 personnalités reconnues pour la richesse de leurs expériences et leur vision en matière d’innovation, ce Conseil fixe les priorités stratégiques de la politique d'innovation française. En assumant une prise de risque élevée avec pour corollaire une acceptation de l’échec, il contribue à bousculer les idées et faire émerger les initiatives et les structures qui constitueront la clé de voûte de l’innovation de demain, dans une perspective à la fois nationale et européenne.
 

Lire le dossier de presse du Conseil de l'innovation (novembre 2019) 

Les principales missions du Conseil de l'innovation

  • Définir les grandes orientations et les priorités de la politique de l’innovation, appuyées par des travaux d’évaluation et de prospective
     
  • Décider des mesures  susceptibles  de renforcer la transversalité de la politique de l’innovation et de simplifier le paysage des aides à l’innovation. Notamment, il assurera leur bonne articulation avec les dispositifs régionaux et européens, avec pour objectif de préparer nos entreprises et  nos  acteurs  de  la  recherche  publique  à  accéder  aux  appels  à  projets  les  plus adaptés à leurs besoins.
     
  • Formuler des recommandations sur les moyens financiers dédiés à la politique de  l’innovation,  afin  de  favoriser  l’émergence  d’innovations  de  rupture  et  leur industrialisation en France.
Les personnalités qualifiées
du Conseil de l'innovation
Benoît Potier, PDG d’Air Liquide: diplômé de l’école Centrale de Paris, Benoît Potier a construit toute sa carrière au sein d’Air Liquide, en débutant en tant qu’ingénieur  de  recherche  et  développement,  pour  ensuite  prendre  des responsabilités dans la gestion de projet, avant d’occuper des emplois de direction. En 1997, il a été nommé directeur général du groupe et depuis 2006, président-directeur général.

Isabelle Ryl, directrice de l’institut 3IA PRAIRIE (Paris Artificial Intelligence Research Institute): titulaire d’une thèse en informatique, Isabelle Ryl  a occupé un poste d’enseignant-chercheur à l’université de Lille entre 1999 et 2010. Ses recherches portent sur la vérification de propriétés de sécurité. En 2010, elle a été désignée directrice du centre de recherche de l’INRIA à Paris et s’est particulièrement investie auprès des écosystèmes d’innovation.

Eric  Carreel,  fondateur  de  la  start-up  Withings: ingénieur  et  docteur  de l’université  Pierre  et  Marie  Curie,  Eric Carreel a d’abord travaillé dans la recherche institutionnelle avant de se lancer dans l’entrepreneuriat et de créer plusieurs sociétés à succès, parmi lesquelles Withings, qui commercialise des objets  connectés,  et  Sculpteo, spécialisée dans l’impression 3D. Business angel actif, il soutient l’écosystème des start-ups et partage son expérience par ses responsabilités auprès de l’association France Digitale, qui participe au rapprochement entre entrepreneurs et capital-risqueurs.

Isabelle  de  Crémoux,  présidente  du  directoire  de  Seventure  partners: ingénieure de l’École Centrale de Paris, formation complétée par une licence de    droit,    Isabelle de  Crémoux  est  une  spécialiste  de  l’industrie pharmaceutique. Après une première expérience dans l’audit, elle a rejoint la société  Pfizer  France  sur  des  fonctions  de  contrôle  de gestion,  qui  l’ont amenée à réorganiser la recherche clinique. À la suite de quoi, elle a rejoint le laboratoire Fournier comme directrice adjointe en charge des licences de produits et de technologies. En 2001, elle intègre le fonds de capital-risque Seventure Partners pour y créer le département sciences de la vie. Directrice générale depuis 2011, elle a contribué à l’émergence de plusieurs start-ups aujourd’hui cotées.

Jean-Michel Dalle, économiste, DG d’Agoranov: ingénieur et docteur de l’École Polytechnique, Jean-Michel Dalle est professeur à l’université de la Sorbonne, spécialiste  de  l’économie  et  du  management  de  l’innovation.  Il  dirige l’incubateur Agoranov, qui a contribué à l’éclosion de plus de 300 start-ups innovantes,  dont  la  licorne  française  Critéo,  qui  fournit  des  prestations  de ciblage  marketing  sur  internet,  ou  Aldebaran  Robotics  (désormais  Softbank Robotics depuis son rachat), qui produit des robots humanoïdes.

Marie  Meynadier,  chercheur,  DG  d’EOS  Imaging:  ingénieur  télécom, docteur en physique, Marie Meynadier a entamé sa carrière aux États-Unis chez BellCore, avant d’intégrer le groupe AT&T. De retour en France, elle rejoint la Délégation générale pour l’armement du ministère de la Défense, où elle dirige un programme dans le domaine de la micro-électronique. En 2006, elle décide de franchir le pas et développe la société EOS Imaging, pionnière de l’imagerie orthopédique en 3D.

Patrice Caine, président directeur général de Thales: sa carrière chez Thales débute en 2002 avec des postes à la direction stratégique puis au sein de plusieurs entités de l'entreprise pendant 11 ans, aussi bien dans la défense que dans les communications et les réseaux. Il connaît par conséquent très bien les différentes entités du groupe lorsqu'il accède, en février 2013, au poste de directeur général Opérations et Performance. Patrice Caine est titulaire de la médaille de la Défense Nationale, Chevalier de l’Ordre national du Mérite et Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur. Il a été élu industriel de l'année par L'Usine Nouvelle en 2018.
DP_Conseil Innovation_Novembre2019