femme enceinte
20 septembre 2018 - Actualité

Le congé maternité des travailleuses indépendantes sera rallongé en 2019

8 semaines minimum, 16 au total : le congé maternité pour les travailleuses indépendantes sera rallongé en 2019. L’annonce a été communiquée par le Premier ministre ce matin, jeudi 20 septembre 2018 sur France Inter.
 

Une égalité de droits pour les travailleuses indépendantes

"Notre priorité, c’est le congé maternité. Nous devons garantir les droits de toutes les femmes à l’arrivée d’un enfant", a déclaré Edouard Philippe ce matin au micro de France Inter. En 2019, les travailleuses indépendantes bénéficieront donc de 56 jours de congés : 2 avant l’accouchement et 6 après. La durée totale des droits passera à 112 jours, soit 16 semaines, contre 10 actuellement. Ce prolongement du congé intervient notamment en cas de grossesse multiple ou difficile.



Cette disposition vient rééquilibrer les droits des travailleuses indépendantes par rapport à ceux des salariées. Actuellement, la durée légale du congé maternité des travailleuses non-salariées est de 44 jours minimum, soit 6 semaines.

Les agricultrices : un public prioritaire

Le Premier ministre a également mis l’accent sur la mise en place de mesures pour remplacer les agricultrices lors de leur départ en congé. "Si vous exploitez une ferme, il faut qu'elle tourne" a-t-il expliqué. "Donc si vous vous arrêtez, on peut vous trouver un revenu mais ça n'a pas de sens, il faut trouver un remplacement. Ça veut dire qu'il faut augmenter les droits et prendre en compte les spécificités".

Ces annonces surviennent à la suite d’un rapport d’information émis au mois d’avril par Marie-Pierre Rixain, députée de l’Essonne et membre de la délégation aux Droits des femmes et à l'Égalité des chances entre les hommes et les femmes. L’unification du congé maternité pour les femmes faisait également partie des engagements de campagne du président de la République.

La secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait précisé en septembre 2017 que cela se ferait "métier par métier" durant le quinquennat, en commençant par les agricultrices. Selon l'Insee, il y a 2,3 millions de travailleurs indépendants en France, dont 27% de femmes, soit environ 620.000.



S'agissant du congé paternité, le Premier ministre a ajouté : "on va commencer à bouger sur le congé maternité et, ensuite, on regardera le congé paternité”. Actuellement, le congé paternité pour les travailleurs salariés et indépendants est fixé à 11 jours successifs pour une naissance simple, et 18 pour une naissance multiple.