Lancement du Contrat d’engagement jeune : jusqu’à 500 € par mois

Publié le : 02/11/2021
Des jeunes sont devant un ordinateur
Photo : Pexels

Jusqu’à 500 € par mois avec le « Contrat d’engagement jeune », lancé ce 2 novembre 2021, pour les jeunes les plus éloignés de l'emploi.

Avec le « Contrat d’engagement jeune » (CEJ), tous les jeunes de moins de 26 ans sans formation ni emploi depuis plusieurs mois pourront bénéficier de 15 à 20 heures d’accompagnement par semaine pour découvrir un métier, se former, trouver un apprentissage ou un emploi.

Une allocation pouvant aller jusqu’à 500 € par mois pourra être versée sous condition de revenus, d’assiduité et d’acceptation des offres d’activité faites.

Le CEJ entre en vigueur progressivement : « à titre de préfiguration à compter de janvier prochain puis il se déploiera complètement à partir de mars 2022. Sa montée en puissance [va] s’étaler sur l’ensemble de l’année au fur et mesure des recrutements des jeunes », a précisé Jean Castex à l'occasion de son discours de présentation, à Vitry-sur-Seine.

Objectif : accompagner au moins 400 000 jeunes vers l’emploi en 2022.

Le Contrat d'engagement jeune

L'État se mobilise pour les jeunes les plus éloignés de l’emploi

Tous les détails sur le site du ministère du Travail

Aider les jeunes les plus en difficulté

Les jeunes ont été particulièrement impactés par la crise sanitaire que la France connaît depuis déjà plus de 18 mois. « La jeunesse ne [doit] pas être la principale victime de cette crise historique », a déclaré Jean Castex.

Aujourd’hui, avec les mesures pour contrer les conséquences sanitaires, économiques et sociales de la Covid-19, l’activité économique de la France enregistre 3 % de croissance au 3e trimestre.

Mais cette reprise ne profite pas systématiquement à tous les jeunes. Aujourd’hui, 1 million de jeunes sont sans emploi ni formation, ni en cours d'études. Parmi eux 500 000 jeunes, en situation d’éloignement durable de l’emploi, ne pourront bénéficier au mieux de la reprise économique.

« Les situations sont extrêmement disparates » précise Jean Castex, soit par difficulté de trouver un premier emploi, ou pour certains accusant des parcours de vie « heurtés » ou ayant décroché du système scolaire. C’est à eux que s’adresse le « Contrat d’engagement jeune ». Des centaines de milliers d’emplois sont disponibles partout en France. État, entreprises, collectivités et associations : par ce dispositif, tous les acteurs vont se mobiliser ensemble pour vous permettre d’y accéder.

« Il est impérieux que la reprise profite à tous. […] Au moment où l’économie repart, où la reprise est forte, nous avons le devoir impérieux de nous occuper d’eux [des jeunes en difficulté d’emploi] de renforcer et d’adapter les dispositifs qui leur sont destinés ».
Jean Castex, Premier ministre