12 janvier 2021

Lancement d'un appel à projets pour le développement de tiers-lieux favorisant l’accès à l’alimentation des personnes hébergées à l’hôtel

S’appuyant sur les enseignements de la crise sanitaire, le gouvernement agit pour améliorer l’accès de tous à une alimentation saine et équilibrée, en mobilisant les politiques de solidarités, de santé, de l’alimentation et de l’insertion par le logement. Inscrit au sein du plan France Relance, le financement de tiers-lieux alimentaires à proximité des hôtels mobilisés pour l’hébergement des ménages sans domicile bénéficiera d’une enveloppe de 25 millions d’euros, dont 5 millions au titre du plan de relance et 20 millions d'euros au titre de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté.
 
La crise sanitaire a révélé des manques importants concernant l’accès à l’alimentation et aux denrées de première nécessité pour les personnes en situation de grande précarité. Le nombre d’inscrits à l’aide alimentaire a considérablement augmenté, passant de 5,5 millions de personnes avant le premier confinement à près de 8 millions aujourd’hui. Pour faire face à cette augmentation de la demande, les associations, les collectivités locales et l’État se sont fortement mobilisés tout au long de cette période. L’État a notamment mis en place durant la première période de confinement un dispositif exceptionnel et subsidiaire de distribution de chèques services, pour un montant total de 50 millions d’euros au bénéfice de 130 000 personnes. Ce dispositif a majoritairement bénéficié aux personnes hébergées à l’hôtel, dont le nombre est passé de 45 000 à 60 000 (nuitées hôtelières financées par l’État). Au regard de cette expérience, il convient sur le long terme de bâtir un système efficient d’aide alimentaire pour ces ménages.
 
Le présent appel à projets vise à la création de tiers-lieux favorisant l’accès à des équipements de cuisine pour des ménages hébergés à l’hôtel. Pour autant, son objectif n’est pas de maintenir ces personnes dans cette situation d’hébergement d’urgence. L’accès au logement ou à une offre d’habitat adaptée doit être recherché, en accord avec les orientations du plan Logement d’abord, d’où la nécessité d’inscrire ces projets au cœur d’un partenariat étroit entre les acteurs de l’aide alimentaire, de l’accompagnement social et de l’hébergement. Appuyés par les services déconcentrés de l’Etat, les opérateurs devront proposer des projets soucieux de l’accompagnement vers l’autonomie des personnes hébergées.

Les porteurs de projets ont jusqu'au 12 février 2021 pour faire part de leur intention de candidater, pour une remise des dossiers prévue le 19 mars 2021 sur la plateforme "Démarches simplifiées" : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/aap-dihal-tiers-lieux-alimentaires

Les projets retenus feront l'objet d'une présentation le 23 avril 2021.
 
 

Pièces-jointes :


  • Dossier de candidature
  • Budget prévisionnel
  • Notice usager - Démarches simplifiées