La France et Israël renforcent leur coopération en matière d’aide aux victimes


Contenu publié sous la présidence de François Hollande du 15 mai 2012 au 15 Mai 2017
 
Juliette MÉADEL, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Aide aux victimes, s’est rendue en Israël les 2 et 3 mars 2017 afin de renforcer la coopération franco-israélienne en matière d’aide aux victimes dans plusieurs domaines : la prise en charge des victimes d’actes de terrorisme, la généralisation de l’apprentissage des gestes qui sauvent au sein de la population et la résilience. Vendredi 3 mars, elle s’entretient notamment avec Haim KATZ, Ministre des Affaires sociales en Israël.
 
Ces échanges s’inscrivent à la suite de la première Conférence internationale pour l’Aide aux victimes (Civic) qui s’est tenue à Paris le 9 janvier dernier afin de poursuivre le partage des bonnes pratiques à mettre en œuvre en matière d’aide aux victimes.

Lors de sa visite de travail, Juliette MÉADEL a bénéficié des retours d’expérience israéliens dans le traitement des soins post-traumatiques, notamment chez les enfants victimes, et sur les moyens à mettre en place pour former le plus grand nombre d’individus à la fois aux gestes qui sauvent et à la prévention des risques et des menaces. Elle a également appelé à créer davantage de synergies entre les centres de résilience de l’Israël Trauma Coalition et les hôpitaux français pour favoriser l’échange le partage des techniques les plus innovantes.
 
La secrétaire d’État a également tenu à se recueillir au cimetière de Givat Shaoul pour adresser un message de solidarité aux familles et aux proches des victimes des tueries de Toulouse, de l’attentat de l’Hypercasher et d’Ilan Halimi. Elle s’est ensuite entretenue avec des victimes françaises d’attentats en Israël pour les soutenir et les accompagner dans leur parcours de reconstruction.

Vendredi 3 mars, Juliette MÉADEL s’entretient avec Haim KATZ, ministre des Affaires sociales, avant de déposer une gerbe de fleurs dans la Crypte du souvenir, au mémorial de Yad Vashem. Elle rencontre également « Première Urgence Internationale » et « Médecins du Monde », organisations non gouvernementales impliquées dans le secours aux victimes palestiniennes.
 

Partager cette page