4 avril 2019 - Actualité

La France attire de plus en plus d'investisseurs étrangers

La France consolide son attractivité en 2018. Les investissements étrangers en France augmentent, tout comme les implantations d’entreprises étrangères.
 
Les investissements étrangers en France font florès. La France, on le sait, est une terre attractive pour les touristes. Elle l’est aussi pour les investisseurs qui choisissent l’Hexagone pour s’y implanter.

L’an dernier, les nouvelles implantations ont progressé de 14%. Un nouveau record a été établi, avec 1 323 projets d’investissements étrangers. Cet accroissement reflète le renforcement de l’attractivité du territoire français.

Sur l’échiquier européen, la France est le 2e pays le plus attractif (pour 35% des décideurs étrangers interrogés) derrière l’Allemagne (41%) et devant le Royaume-Uni (34%). Ils sont 8 décideurs étrangers sur 10 à plébisciter la qualité des salariés, la montée en gamme des produits, la numérisation des processus industriels et la qualité du management à la française.

Les investissements européens restent prédominants (61%). En tendance, le Royaume-Uni est le pays qui a augmenté le plus ses investissements en 2018 (+33%), dans les secteurs du conseil, de l’ingénierie, des logiciels et prestations informatiques, et des services financiers.

"Cela a veut dire que les mesures que le Gouvernement a prises, [...] pour inciter les entreprises installées au Royaume-Uni à venir localiser leur production en France pour tenir compte des incertitudes liées au Brexit [...] produisent leur effets", a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe en marge d'une visite à des "start-up d'Etat" installées dans l'arche de la Défense.

Quels sont les facteurs d’attractivité de la France ?

Que plébiscitent les dirigeants d’entreprises internationales implantées en France ? La taille du marché intérieur (89 %), les infrastructures de communication (87 %), les infrastructures de transport et ressources logistiques (87 %), le tissu industriel (87 %), et l’environnement des affaires (86%). L’innovation (77%) et la R&D (85%) font également partie des atouts premiers pour les dirigeants étrangers.

En matière de R&D, l’attractivité de la France repose sur son réseau de clusters (groupes de laboratoires), la proximité des marchés et des autres activités de l’entreprise, les possibilités de collaboration avec des équipes universitaires de recherche, la qualité du personnel de R&D et l’accès au financement. Les entreprises européennes réalisent 22% des dépenses de R&D des entreprises en France (Insee). Les entreprises américaines sont également très présentes avec plus du quart des décisions dans le domaine et 21% de l’emploi associé. Une dynamique qui s’explique en partie par l’efficacité de l’écosystème français.

Une plateforme pour l’exportation

De par son positionnement géographique, avec ses accès maritimes et ses infrastructures de transports, le territoire français est un carrefour stratégique permettant de se déployer vers d’autres continents.

Pour les entreprises implantées en France, notre pays est une référence pour l’exportation, notamment vers l’Afrique (70% des entreprises) et les autres pays européens (81% des entreprises). 31% des exportations sont le fait d'entreprises européennes implantées sur le territoire.

Le climat des affaires est au beau fixe. La France est perçue comme un pays économiquement stable (90 %, +5 points), qui cherche à attirer des investisseurs étrangers (89%, +6 points) et dans lequel il est facile de faire des affaires (80%, +4 points).

La France a mis en place des dispositifs pour valoriser l’attractivité économique qui sont jugés positivement par plus de 9 décideurs étrangers sur 10 : la French Tech pour promouvoir le savoir-faire français à l’international, Welcome to France (78 %), les dispositifs de soutien à l’innovation (78 %) et la carte compétences et talents (76 %) sont les mesures les plus (re)connues.

Et l’emploi ?

+ 8 % d’emplois ont été créés en moyenne annuelle depuis 5 ans. Fin 2016, 28 600 filiales de groupes étrangers installées en France employaient 1,8 million de personnes, soit 11% de l’effectif salarié en France. En 2018, les 1 323 décisions d’investissement recensées ont permis la création ou le maintien de 30 302 emplois.

En 2018, les entreprises étrangères ont continué à investir dans des activités de production avec 320 projets générant 11 295 créations ou maintiens d’emplois. Premières contributrices à l’emploi, ces activités représentent 37% de l’emploi total et le quart de l’ensemble des investissements.
L'attractivité de la France en 2018