19 septembre 2019

La commission sur les 1 000 premiers jours de l’enfant a été lancée

Installée le 19 septembre 2019, cette commission constituera la passerelle nécessaire entre les progrès de la recherche scientifique, la vie quotidienne des parents et les besoins des enfants au cours de leurs 1 000 premiers jours.
 
Pluridisciplinaire, la commission sur les 1 000 premiers jours de l'enfant comprend 16 membres d’horizons et formations diverses : des neuropsychiatres, des gynécologues obstétriciens, des psychothérapeutes, des pédopsychiatres, des éducateurs de jeunes enfants, des pédiatres, des sages-femmes, des travailleurs sociaux.

Boris Cyrulnik présidera cette commission. Il sera accompagné par deux vice-présidentes : Isabelle Filliozat (psychothérapeute) et Alexandra Benachi (gynéco-obstétricienne).

Pourquoi 1 000 jours ?

Les neurosciences ont mis en lumière que les 1 000 premiers jours étaient déterminants pour la construction de l’enfant (psychique, affective, cognitive et sociale) : plus l’enfant est jeune, plus son cerveau est malléable. Son cerveau est un formidable terreau de développement si les conditions favorables sont réunies.

Les quatre grandes priorités de la commission

  • Elaborer un consensus scientifique sur les principales règles de santé publique à appliquer pendant cette période
  • Elaborer un nouveau parcours parent au cours de cette période
  • Apporter un éclairage scientifique sur la question des congés de naissance
  • Repenser le fonctionnement de notre système d’accueil du jeune enfant
Le rapport de la Commission sera remis en février 2020.