Jean Castex

En charge de la stratégie de déconfinement pendant le gouvernement d'Édouard Philippe, Jean Castex est nommé Premier ministre le 3 juillet 2020. Ce haut fonctionnaire et élu local reste en fonction jusqu’à la réélection d’Emmanuel Macron. Son mandat s'achève le 16 mai 2022.

Jean Castex à l'Assemblée nationale

« Dans ces temps troublés, nous avons une boussole : la République. La République c’est notre ciment, la République c’est notre espérance. C’est elle qui doit unir les Français, qui doit assurer leur protection, libérer leurs énergies, aiguiser leur sens des responsabilités et leur goût d’entreprendre, incarner les promesses de la justice et du progrès social. »

Jean Castex

Déclaration de politique générale, 15 juillet 2020


  • Né le 25 juin 1965 à Vic-Fezensac (Gers).
  • Haut-fonctionnaire.
  • Délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques (2017), délégué interministériel aux grands événements sportifs (2018) et président de l’Agence nationale du sport (2019).
  • Coordonateur interministériel pour la stratégie de déconfinement (2020).

Jean Castex grandit dans une famille d’instituteurs du Gers. Après une licence d’histoire et des études à l’Institut d'études politiques de Paris, il est admis, en 1989, à l'École nationale d'administration (promotion Victor-Hugo). À sa sortie, Jean Castex entame une carrière de haut fonctionnaire comme magistrat à la Cour des comptes. En tant que directeur départemental des affaires sanitaires et sociales du Var, puis, quelques années plus tard comme directeur de l’hospitalisation de l'organisation des soins, Jean Castex se positionne comme un fin connaisseur du monde de la santé. En 2005, le ministre de la Santé et des Solidarités, Xavier Bertrand, en fait son directeur de cabinet.

Homme de terrain, Jean Castex est élu pour la première fois maire de Prades (Pyrénées-Orientales) en 2008, il est également conseiller départemental et régional.

En 2010, Jean Castex rejoint le cabinet du président de la République qui le nomme secrétaire général adjoint de l’Élysée, fonction qu’il occupe jusqu’en 2012. Cinq ans plus tard, Emmanuel Macron le nomme délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques 2024. L’année suivante, il se voit attribuer la même responsabilité pour les grands évènements sportifs.

Début avril 2020, louant les qualités d'un « haut fonctionnaire qui connaît parfaitement le monde de la santé », Édouard Philippe charge Jean Castex de préparer la stratégie nationale de déconfinement.

Jean Castex à l'Hôtel de Matignon

Jean Castex est nommé Premier ministre le 3 juillet 2020. Confronté aux vagues successives du Covid-19, Jean Castex élargit la campagne de vaccination, permettant à la France d’avoir l’une des meilleures couvertures vaccinales au monde.

Portrait officiel de Jean CastexC’est dans un contexte sanitaire encore préoccupant qu’il prononce son discours de politique générale le 15 juillet 2020. Devant les députés, Jean Castex met l’accent sur la nécessité de « protéger les Français, leurs emplois et leur pouvoir d’achat ». Il annonce un plan de relance de l’économie de 100 milliards d’euros qui s’organise autour de trois piliers : la cohésion sociale et territoriale, la compétitivité des entreprises et la transition écologique. En parallèle, son Gouvernement porte la loi « Climat et résilience ». Issue des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, cette loi ambitionne de « faire entrer l’écologie dans la vie des Français ». Elle est définitivement adoptée en juillet 2021.

Projets de réformes

Sur fond de rebond économique et de recul épidémique, Jean Castex annonce, à la rentrée 2021, vouloir poursuivre « la transformation de l’économie ». C’est tout le sens du nouveau programme d’investissement « France 2030 », destiné à soutenir les filières industrielles et technologiques d’avenir. La feuille de route gouvernementale s’enrichit ainsi d’un nouveau train de réformes.

Dans le domaine social, Jean Castex se voit contraint de renoncer à la réforme des retraites, suspendue en 2020 en raison de la crise sanitaire. En revanche, il mène à son terme la réforme de l’assurance chômage, qui entre en application en octobre 2021. Il poursuit également le chantier du Ségur en faveur du système de santé. Après une première phase consacrée aux revalorisations salariales, le Ségur 2 porte à 19 milliards d’euros l’effort de modernisation des établissements de santé.

Sur le plan régalien, le gouvernement de Jean Castex annonce, au lendemain du Beauvau de la Sécurité, des moyens supplémentaires pour les forces de l’ordre et augmente le budget du ministère de la Justice. Destiné à prévenir et à lutter contre le terrorisme, la loi confortant les principes républicains (dit « projet de loi contre le séparatisme ») est définitivement adoptée en juillet 2021.

Dans le domaine des institutions, Jean Castex poursuit la réforme de la haute fonction publique, avec la création de l’Institut national du service public, qui remplace l’ENA au 1er janvier 2022. Un mois plus tard, son projet de loi dit « 3 DS » est définitivement adopté. Ce texte, nourri par de nombreuses consultations, approfondit la décentralisation en donnant davantage de marges de manœuvre aux élus locaux.

Mesures de soutien au pouvoir d’achat

Outre une remise à la pompe de 15 centimes par litre de carburant, le gouvernement met en place une aide exceptionnelle pour les pêcheurs, les éleveurs et les entreprises les plus consommatrices d'énergie.

Dès septembre 2021, le gouvernement instaure un « chèque énergie » de 100 euros pour aider les ménages modestes à faire face à la flambée annoncée des prix du gaz et de l’électricité due à la montée du prix des énergies.

La fin du mandat de Jean Castex est marquée par la guerre entre la Russie et l'Ukraine.  Le 16 mars 2022, trois semaines après l’invasion russe, le Premier ministre dévoile une série de nouvelles mesures de protection pour les particuliers et les entreprises.

Après Matignon

Le mandat de Jean Castex s’achève peu après la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République le 24 avril 2022. Il présente la démission de son gouvernement le 16 mai 2022.

Les principales lois du gouvernement Castex

Loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 (24 décembre 2020)

Loi portant lutte contre le dérèglement climatique (22 août 2021)

Loi confortant les principes républicains (24 août 2021)

Loi relative à la différenciation, la décentralisation, la déconcentration et portant diverses mesures de simplification de l'action publique locale (21 février 2022)