25 juin 2021

INVESTISSEMENTS D’AVENIR l 20 PROPOSITIONS DE « PROGRAMMES ET EQUIPEMENTS PRIORITAIRES DE RECHERCHE EXPLORATOIRES » RETENUES

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le secrétaire général pour l’investissement et l’Agence nationale de Recherche se félicitent du succès de la phase 1 de l’appel à « Programmes et équipements prioritaires de recherche exploratoires » dans le cadre du quatrième Programme d’investissements d’avenir (PIA) et du plan France Relance.

Bâtie sur les enseignements tirés des actions « Equipements structurant pour la recherche » et « Programmes prioritaires de recherche » du PIA 3, l’action « Programmes et équipements prioritaires de recherche » (PEPR) du quatrième Programme d’investissements d’avenir (PIA4) vise à construire ou consolider un leadership français dans des domaines scientifiques considérés comme prioritaires aux niveaux national ou européen et liés ou susceptibles d’être liés à une transformation technologique, économique, sociétale, sanitaire, environnementale, etc. Dans son volet dit « Exploratoire » de l’action, l’Etat souhaite accompagner et soutenir l’exploration du potentiel de cette transformation qui commence à émerger et en est à ses débuts.

Fin mai, 67 lettres d’intention ont été déposées pour proposer autant de projets de PEPR exploratoires, témoignant de l’engouement et du succès rencontrés par cet appel. Après une période d’échanges entre porteurs, 49 lettres d’intentions ont été confirmées et les services de l’Etat ont alors vérifié pour chaque proposition que :

  • la thématique correspondait à des secteurs de recherche ayant un impact potentiel sur l’économie, l’environnement, la santé, la société ;
  • la thématique ne recouvrait pas un PEPR lancé dans le cadre d’une stratégie nationale ;
  • la capacité du ou des établissements porteurs à piloter un PEPR était bien compatible avec les ambitions du projet.

A l’issue de cette étape, 20 propositions de PEPR exploratoires ont été retenues. Les porteurs de projets devront déposer un dossier complet avant le 30 juillet 2021. Ces dossiers seront évalués par un jury international réuni par l’Agence nationale de la recherche. Les premiers PEPR exploratoires retenus seront annoncés courant septembre 2021.
 

1 milliard d’euros mobilisés pour la recherche française

Il est prévu de lancer une vingtaine de PEPR exploratoires dans les trois premières années du PIA4 pour un montant total d’un milliard d’euros. Le soutien moyen apporté à chaque PEPR sera de l’ordre de 50 M€ ; le montant dépendra du secteur et de l’impact potentiel. Une deuxième vague sera ouverte au 3e trimestre 2021.

A travers le lancement de ces PEPR, l’Etat souhaite :

  1. Préparer l’avenir de la recherche française et notamment l’émergence des futurs domaines d’expertise et de leadership scientifique de la France à l’international ;
  2. Structurer le plus largement possible les communautés scientifiques susceptibles de participer à ces programmes au meilleur niveau tout en renforçant la capacité de pilotage scientifique national dans les secteurs concernés.

C’est pourquoi, pour chaque PEPR, l’Etat désignera un ou plusieurs pilote(s) scientifique(s). Ce ou ces pilotes assumeront ce rôle national vis-à-vis de l’ensemble de la communauté scientifique.

Cette démarche, par son ambition, les moyens consacrés ainsi que les objectifs poursuivis, est d’une ampleur inédite et constitue un soutien exceptionnel pour la recherche française dans les 10 années à venir pour lui permettre de se développer au meilleur niveau international et de faire rayonner la science française dans le monde.

L’objet de cet appel à programmes est donc simultanément :

  • D’identifier et de sélectionner des Programmes et équipements prioritaires de recherche exploratoires susceptibles de faire émerger des stratégies nationales et de s’y intégrer ultérieurement ;
  • De choisir le ou les (co-)pilotes scientifiques qui les auront proposés ;
  • De valider la gouvernance et le document de cadrage scientifique du programme qu’ils auront soumis.


Cet appel à programmes est ouvert à toutes les thématiques scientifiques qui peuvent faire l’objet d’un dépôt à condition que le dossier mette en évidence l’impact potentiel et à long terme des travaux de recherche soutenus par le programme sur l’économie, la santé, l’environnement, la société, etc. L’Etat a également défini des champs stratégiques prioritaires, non exclusifs des autres thématiques qui pourraient être proposées et sur lesquels il souhaite que des dossiers soient déposés[1].
 

Découvrir le communiqué de presse