Mis à jour le vendredi 8 mai 2020 à 20h00

Publics vulnérables

Aider les personnes qui en ont besoin

L’État est plus que jamais aux côtés des personnes qui en ont le plus besoin. 

Dès le début de cette crise, il a pris un ensemble de mesures pour apporter des réponses à tous les Français et en particulier aux plus fragiles : renforcement des dispositifs existants, création de nouvelles aides et solutions, mise en place d’un numéro national...

Un numéro vert unique pendant la crise : 0 800 130 000


Le numéro vert 0 800 130 000 est à votre écoute et apporte des réponses à vos questions. Il est anonyme, gratuit depuis tous les téléphones et disponible 7j/7, 24h/24.

Il est accessible à tous : si vous êtes une personne sourde ou malentendante, vous pouvez joindre le numéro vert ici sur l’espace handicap dédié.

Une question sur la crise sanitaire ou le COVID19 ?

Le numéro vert peut vous apporter une réponse. Attention, il n’est pas habilité à répondre aux questions médicales : adressez-vous à votre médecin.

Besoin d’un soutien psychologique, anonyme et gratuit ?

Vous vous sentez seul ? Vous traversez une période de deuil ? Vous rencontrez des difficultés personnelles que la crise a pu aggraver ? Appelez le numéro vert. Vous serez redirigé vers un service adapté.

Besoin d'une aide près de chez vous ?

Livraison de repas ou de courses pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, difficultés du quotidien… Le numéro vert est là pour vous aider.

Informations complémentaires

En plus des téléconseillers qui sont mobilisés 24h/24 pour vous répondre, le numéro vert fonctionne en réseau avec de nombreux organismes et associations qui peuvent vous aider (soutien psychologique, hébergement d'urgence, écoute, aide alimentaire, etc.).

Trouvez également toutes les réponses à vos questions :

Une lutte renforcée contre les violences


Le confinement peut exposer à des situations de violences, en particulier au sein des familles. L’État a renforcé les mesures pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles :
  • création d’un fonds spécial de 1 million d’euros pour aider les associations de terrain ;
  • financement de nuitées pour héberger les victimes ou éloigner le conjoint violent ;
  • mobilisation des centres commerciaux et pharmacies pour augmenter le nombre de points d’accompagnement et d’information partout en France.

Violences sexistes et sexuelles

Les services à contacter :

N° d’urgence 17 Police et 114 par sms (gratuit, 24h/24 et 7j/7)
N° d’écoute 3919 (gratuit, 9h/19h et 7j/7)

Plus d'informations : arretonslesviolences.gouv.fr

Enfants en danger

Les services à contacter :

N° d’urgence 17 Police
N° d’écoute 119 (gratuit, 24h/24 et 7j/7)

Plus d'informations : allo119.gouv.fr

Des réponses concrètes et adaptées aux besoins des personnes les plus fragiles

Pour les personnes en situation de handicap

Pour les personnes âgées et isolées

Le numéro vert 0800 130 000 permet d’accéder au service offert par la Croix rouge et soutenu par le ministère des solidarités et de la santé :
 
  • Un dispositif d’écoute et de soutien psychologique ;
  • Un service de conciergerie solidaire
 

Plus d'informations : rompre-isolement-aines.gouv.fr

Pour les personnes sans-abri

  • proposer un hébergement en urgence quand l’accès au logement n’est pas possible :
    • 178 800 places ont été maintenues ou ouvertes depuis le début de la crise (chiffres au 19 mai 2020), dont 12 700 places d’hôtels supplémentaires ;
    • en complément, 3 600 places ont été créées partout en France pour accueillir les personnes sans-abri malades mais ne nécessitant pas d’hospitalisation.
  • intensifier l’accès au logement pérenne en utilisant tous les outils du plan logement d’abord : accompagnement vers et dans le logement, intermédiation locative, pension de famille, dispositif Un chez soi d’abord, etc.
garantir l’accès aux produits de premières nécessité : pour les personnes sans domicile, sans autre ressource : distribution depuis le mois d’avril de chèques services (7 euros par jour / personne) pour plus de 130 000 personnes (dont près de 14 000 en Outre-mer), utilisables dans 250 000 enseignes et sur tout le territoire national.

 

Pour les familles modestes

Lancement d’un plan d’urgence de 39M€ répondre aux besoins d’aide alimentaire, à la fois par le soutien direct aux associations (25M€ dont 3 sous forme de denrées) et pour répondre aux besoins des habitants de territoires en crise aigüe avec la distribution de chèques d’urgence alimentaire à plus de 80 000 familles modestes (10 millions d’euros) : 2,5 millions de chèques ont été distribués durant l’opération (en mai). 4M€ ont été réservés aux interventions outre-mer.

Pour les personnes en situation de précarité économique

  • vous touchez les aides sociales ? Pendant la crise, ces aides (RSA, RSO, AAH, AEEH et APL) vous sont versées sous forme d’avances si vous ne pouvez pas actualiser vos droits ;
  • à partir du 15 mai, une aide exceptionnelle de solidarité est automatiquement versée à :
    • tous les foyers qui bénéficient du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) : 150 € par foyer + 100 € supplémentaires par enfant à charge,
    • tous les foyers bénéficiaires des aides personnelles au logement (APL) qui ne touchent pas le RSA ou l’ASS : 100 € par enfant à charge.

Pour les personnes au chômage

Les droits des chômeurs qui arrivaient en fin de droit au 12 mars 2020 ont été prolongés jusqu’à la fin du confinement, à condition de continuer à actualiser sa situation avant le 15 de chaque mois auprès de Pôle Emploi.

Pour les étudiants et jeunes qui rencontrent des difficultés financières

  • 10 millions d'euros supplémentaires ont été attribués pour le financement des aides spécifiques d'urgence attribuées par les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) ;
  • les APL sont versées sous forme d’avances pour les bénéficiaires qui ne peuvent pas actualiser leurs droits ;
  • en juin, une aide financière exceptionnelle de 200 € va être versée à 800 000 jeunes âgés de moins de 25 ans. Cela concerne :
    • les étudiants qui ont perdu leur travail ou leur stage à cause de la crise sanitaire et les étudiants ultramarins isolés qui n’ont pas pu rentrer chez eux ;
    • les jeunes précaires ou modestes qui touchent des aides au logement (le versement sera automatique).


Plus d'informations : etudiant.gouv.fr

Pour les étudiants et jeunes en difficultés financières :

  • 10 millions d'euros supplémentaires ont été attribués pour le financement des aides spécifiques d'urgence attribuées par les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) ;
  • les APL ont été versées sous forme d’avances pour les bénéficiaires qui n’ont pas pu actualiser leurs droits ;
  • en juin, une aide financière exceptionnelle de 200 € a été versée à 800 000 jeunes âgés de moins de 25 ans. Cela concerne :
    • les étudiants qui ont perdu leur travail ou leur stage à cause de la crise sanitaire et les étudiants ultramarins isolés qui n’ont pas pu rentrer chez eux ;
    • les jeunes précaires ou modestes qui touchent des aides au logement (le versement sera automatique).
Plus d'informations : etudiant.gouv.fr

Un engagement collectif et solidaire


« Jamais de telles épreuves ne se surmontent en solitaire. C’est au contraire en solidaires, en disant "nous" plutôt qu’en pensant "je" que nous relèverons cet immense défi. » Emmanuel MACRON, président de la République, 12 mars 2020.
 

Garantir la continuité des activités vitales pour les plus précaires passe aussi par la mobilisation du plus grand nombre et des bonnes volontés !    

La plateforme jeveuxaider.gouv.fr a été construite en coopération avec les plateformes et réseaux associatifs pour aider les structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) à trouver des renforts parmi les citoyens, sur 8 missions vitales :
  • aide alimentaire et d’urgence ;
  • lien avec les personnes fragiles isolées ;
  • solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés) ;
  • garde exceptionnelle d’enfants ;
  • soutien scolaire à distance ;
  • fabrication et distribution d’équipements de protection grand public ;
  • soutien à la mobilisation sanitaire ;
  • soutien à la reprise des missions de service public.

Plus d'informations : jeveuxaider.gouv.fr


Personnes à risque : réponses à vos questions