Mis à jour le 16 janvier 2021

Loisirs / Vacances

Point de situation

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont donc interdits de 18h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

Déplacements

Pour les déplacements vers et depuis les territoires ultramarins, la production d’un test PCR négatif datant de moins de 72 heures est obligatoire. Les règles variant selon les territoires, il est impératif, là aussi, de se renseigner au moment de la préparation du voyage.

Pour les voyageurs se déplaçant en Corse, une déclaration sur l’honneur doit être remplie par les passagers depuis le 19 décembre 2020. Cette déclaration sur l’honneur, imprimée et signée, sera exigée au moment de l’embarquement par la compagnie de transport. Les passagers devront avoir réalisé un test RT-PCR ou antigénique 72h avant le départ.

Dans la déclaration, le passager devra aussi certifier, comme la réglementation l’exige déjà, ne pas présenter de symptôme d’infection au Covid-19, ne pas être un cas confirmé de Covid-19, et ne pas avoir connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé dans les quatorze jours précédant le voyage.

Pour connaître tous les conseils aux voyageurs et restrictions qui s’appliquent à chaque pays, rendez-vous sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères. La liste des pays concernés sera actualisée au minimum tous les 15 jours.

Voyager à l’étranger - conseils aux voyageurs : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

 

Loisirs

Toutes les activités, établissements et équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture avant le mois de février.

Déplacements

A partir du dimanche 31 janvier, toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sont interdites, sauf motif impérieux.

Les entrées en France, y compris pour l’Union européenne, sont conditionnées à la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Les déplacements dans les Outre-mer sont autorisés uniquement sur motif impérieux.

Pour les voyageurs se déplaçant en Corse, une déclaration sur l’honneur doit être remplie par les passagers depuis  le 19 décembre 2020. Cette déclaration sur l’honneur, imprimée et signée, sera exigée lors de l’embarquement par la compagnie de transport. Les passagers devront avoir réalisé un test RT-PCR ou antigénique 72h avant le départ. 

Dans la déclaration, le passager devra aussi certifier, comme la réglementation l’exige déjà, ne pas présenter de symptôme d’infection au Covid-19, ne pas être un cas confirmé de Covid-19, et ne pas avoir connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé dans les quatorze jours précédant le voyage.  Pour connaître tous les conseils aux voyageurs et restrictions qui s’appliquent à chaque pays, rendez-vous sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.  La liste des pays concernés sera actualisée au minimum tous les 15 jours. Voyager à l’étranger - conseils aux voyageurs.

 

Loisirs

Toutes les activités, établissements et équipements qui sont aujourd’hui fermés le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture.