16 avril 2019 - Actualité

Incendie de Notre-Dame de Paris : un drame terrible pour toute la nation

Un incendie s’est déclaré à Notre-Dame de Paris lundi 15 avril, ravageant une partie de l'édifice. Le président de la République et le Premier ministre se sont rendus sur place immédiatement.
 
L’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris est une tragédie pour toute la nation. L’émotion du président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble des membres du Gouvernement est à l’unisson de celle de tous les Français : extrêmement forte.

Le feu s’est déclenché dans la toiture peu avant 19h. Pour l’heure, les causes sont encore inconnues. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

Le président de la République et le Premier ministre se sont rendus sur place immédiatement. Au regard de cet événement, l’allocution que devait prononcer Emmanuel Macron a été reportée.

Des moyens exceptionnels pour faire face aux flammes

400 pompiers se sont battus avec sang-froid, courage et dévouement, dans des conditions très difficiles, pour préserver ce qui pouvait l'être, au péril de leur vie.

Il n’y a pas de décès à déplorer pour le moment, et la structure de la cathédrale, la façade et les deux tours principales sont sauvées.

Le président de la République est revenu sur place en toute fin de soirée et s’est exprimé solennellement, pour :
 
  • Saluer l’engagement exceptionnel des pompiers, grâce à qui « le pire a été évité ».
  • Dire ses pensées pour les catholiques, les parisiens et, au-delà, l’ensemble des Français. « Notre-Dame est la cathédrale de tous nos compatriotes, même de ceux qui n’y sont jamais venus ».
  • Indiquer que « nous la rebâtirons tous ensemble. Nous ferons appel aux plus grands talents et nous rebâtirons Notre-Dame ».

Les avions Canadair techniquement inadaptés pour intervenir à notre-dame

Les avions Canadair n’ont pas été utilisés parce qu’ils sont techniquement inadaptés pour éteindre ce type d'incendie. « Le largage d'eau par avion sur ce type d'édifice pourrait entraîner l'effondrement de l'intégralité de la structure. Hélicoptère ou avion, le poids de l'eau et l'intensité du largage à basse altitude pourraient en effet fragiliser la structure de Notre-Dame et entraîner des dommages collatéraux sur les immeubles aux alentours », a tweeté la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises.