23 janvier 2019 - Actualité

Hébergement d’urgence : le niveau "grand froid" du plan hivernal activé

A la suite des chutes de température, le niveau "grand froid" du plan hivernal d’hébergement d’urgence a été activé dans 22 départements, dont 8 en Ile-de-France. Son but est de renforcer le dispositif de mise à l'abri des plus démunis avec plus de 800 places supplémentaires ouvertes de façon temporaire.
 
Le dispositif  "Grand froid" consiste en une mobilisation exceptionnelle des services de l’État, en collaboration avec les collectivités concernées, avec notamment l’ouverture de places supplémentaires et temporaires d’hébergement d’urgence dans des équipements publics comme des gymnases.

800 places supplémentaires ouvertes

  • Ces 800 places s’ajoutent aux 136 000 places ouvertes toute l’année, et aux plus de 13 000 ouvertes en plus pendant tout l’hiver (dans le cadre du plan hivernal, déclenché le 1er novembre 2018).
  • Le Gouvernement consacre plus de moyens à l’hébergement d’urgence qu’aucun gouvernement auparavant avec 2 milliards d’euros en 2018. Outre ces moyens financiers, la mobilisation de l’État prend la forme de la mise à disposition de sites pour accueillir des personnes sans abri pendant l’hiver. C’est par exemple le cas de l’Îlot Saint-Germain dans le 7e arrondissement de Paris (anciens bureaux de l’Armée de terre).
  • Cette mobilisation s’inscrit dans une démarche collective, à laquelle participent également les collectivités qui mettent à disposition des sites, ainsi que les associations, dont les salariés et les bénévoles font un travail formidable en allant à la rencontre des plus démunis. Pour développer les maraudes, l’État consacre 5 millions d’euros supplémentaires cet hiver.
  • Au-delà de la mise à l’abri, le défi est celui de l’accès au logement pérenne, condition première de l’insertion. C’est l’objet du plan "logement d’abord", avec 50 000 places de logement adapté créées sur le quinquennat.