Handicap : lancement de la concertation pour une école plus inclusive

Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel lancent ce lundi 22 octobre 2018 la concertation “Ensemble pour une École Inclusive”. L’objectif : opérer un saut qualitatif majeur en matière de scolarisation des enfants en situation de handicap.
 

Trois mois de concertation

“Faire en sorte de scolariser tous les enfants à l’École de la République, permettre à tous les élèves d’y entrer par la même porte, est la mère de toutes les batailles.” Le mot d’ordre de la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, est au cœur de la concertation lancée ce lundi 22 octobre 2018 pour une école plus inclusive.



Concrètement, l’école inclusive vise à améliorer la situation des enfants en situation de handicap dans les établissements scolaires. Pour répondre à cet enjeu, 116 membres du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) se réunissent ce matin au ministère des Solidarités et de la Santé.

Cette concertation devrait s’articuler autour de trois axes majeurs :
D’abord, améliorer la qualité de la scolarisation des élèves en situation de handicap ;
Ensuite, envisager les perspectives d’avenir du métier d’accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) ;
Enfin, mener une réflexion autour de la mise en œuvre de l’expérimentation des Pôles inclusifs d’accompagnement localisé.
Pendant trois mois à compter de novembre, des pistes de travail seront à l’étude. La restitution des solutions explorées se fera en février 2019. Puis viendra la mise en œuvre des propositions retenues. Attendue en 2019, la réforme de la formation des professeurs comprendra notamment un volet sur l’école inclusive.

L’école inclusive : une priorité nationale pour le Gouvernement

Déclarée priorité nationale, l’école inclusive fait l’objet de plusieurs actions depuis 2017. Parmi elles, la créations d’unités localisées pour l'inclusion (ULIS), d’unités d'enseignement externalisées (UEE) et de postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). Pour la rentrée de septembre 2018, près de 11 000 postes d’accompagnants avaient été créés.

Actuellement, le métier d'AESH souffre de conditions peu attractives : précarité de l’emploi, faibles revenus et manque de formation initiale sont des réalités pour plus de 45 000 travailleurs. Une situation à laquelle la concertation “Ensemble pour une École Inclusive” veut répondre.

En 2017, plus de 320 000 élèves en situation de handicap étaient scolarisés en France. Un chiffre qui a triplé en 10 ans, signe de l’engagement important de l’État dans l’intégration de tous les élèves à l’école.