Asemblée
7 février 2019 - Actualité

Grand débat : des citoyens tirés au sort sur les listes téléphoniques

Les listes téléphoniques seront utilisées pour tirer au sort les citoyens qui participeront aux conférences citoyennes régionales dans le cadre du grand débat national.
 
Le Premier ministre avait annoncé, début janvier, des "conférences citoyennes régionales qui permettront à une centaine de Français, tirés au sort dans chaque région, à la fin du processus du débat, de pouvoir donner leur avis sur ce qu'ils ont entendu". Le 7 février, au micro de RTL, Emmanuelle Wargon est revenue sur les modalités de ces conférences citoyennes régionales.

Une centaine de citoyens tirés au sort sur les listes téléphoniques

Les bases de données des numéros de téléphone seront la source du tirage au sort pour les conférences citoyennes, a indiqué ce jeudi Emmanuelle Wargon. La secrétaire d'État, coordinatrice du grand débat avec Sébastien Lecornu, a expliqué pourquoi les listes électorales ne serviront pas de base. "On a regardé avec les garants, avantages et inconvénients de plusieurs méthodes, et les garants nous suggèrent de ne pas prendre les listes électorales, mais de prendre les numéros de téléphone : nous allons respecter leurs propositions".

Dans chaque région, en métropole et en Outre-mer, les citoyens tirés au sort seront invités à "participer à une conférence régionale du vendredi, fin de journée, au samedi, fin de journée, pour réfléchir aux propositions et permettre d'avancer", a-t-elle déclaré. Ces conférences se tiendront la deuxième quinzaine de mars.

En plus des conférences citoyennes régionales, le projet "d'une [conférence] transversale uniquement avec des jeunes" est en cours d'élaboration, a précisé Emmanuelle Wargon.