2 novembre 2018 - Actualité

France-Viêtnam : une histoire partagée, un avenir commun

Le Premier ministre s'est rendu au Viêtnam du 2 au 4 novembre 2018 pour renforcer les 45 ans des relations diplomatiques entre les deux pays, mais aussi les 5 ans du partenariat stratégique liant la France et le Vietnam.
 
2018 est une année particulièrement riche pour la relation entre la France et le Viêtnam. A la suite de la visite du Secrétaire général du Parti communiste vietnamien en France, en mars dernier, c'est au tour du chef du Gouvernement français de se rendre au Viêtnam pour célébrer un double anniversaire : celui des 45 ans des relations diplomatiques, et celui des 5 ans du partenariat stratégique franco-vietnamien. Ces visites marquent un renforcement sans précédent des liens entre les deux pays.

Accompagné des ministres Agnès Buzyn, Gérald Darmanin et Mounir Mahjoubi, mais aussi d'élus et de chefs d'entreprise, le Premier ministre poursuit trois priorités à l'occasion de ce déplacement : approfondir la relation stratégique, développer le partenariat économique et commercial, développer les liens entre les deux peuples.
 
Viêtnam : cérémonie d'accueil du Premier ministre, Edouard Philippe

Le Vietnam, un partenaire de référence en asie du sud-est

"Nous devons maintenant aller plus loin pour que le Viêtnam devienne le partenaire de référence de la France en Asie du Sud-Est, et que la France devienne le partenaire de référence du Viêtnam en Europe." Édouard Philippe, Premier ministre

Les relations entre la France et le Viêtnam s'appuient sur une longue histoire commune et se développent grâce aux coopérations dans de nombreux domaines : économique, scientifique et universitaire, mais aussi dans les secteurs de la défense, la santé, l'environnement, l'éducation et la culture. Mais ce lien doit être toujours plus approfondi pour répondre aux multiples défis de notre temps : la défense du multilatéralisme, le respect du droit international, la promotion d'économies ouvertes et la mise en oeuvre de stratégies de développement inclusives et respectueuses de l'environnement.

Pour ce faire, Édouard Philippe s'entretiendra avec le Président de la République socialiste du Viêtnam, qui également secrétaire général du Parti communiste, le Premier ministre et la présidente de l'Assemblée nationale.
 

La FRANCE ET LE VIÊTNAM, une relation économique et commerciale

Au cours de la dernière décennie, les échanges commerciaux entre la France et le Viêtnam ont quadruplé : ils atteignent plus de 6,5 milliards d'euros aujourd'hui. En mars dernier, plus de 11 milliards d'euros d'accords économiques entre les deux pays avaient été annoncés.

La visite du Premier ministre est un pas de plus vers le développement de nos relations économiques et commerciales. Près de 80 sociétés françaises accompagnent Édouard Philippe au Vietnam, où ce dernier co-présidera à Hanoï, avec son homologue vietnamien, une cérémonie de signature de contrats commerciaux. Hanoï, la capitale du Viêtnam, est d'ailleurs un symbole des relations franco-vietnamiennes puisque les projets engageant des entreprises françaises y sont nombreux, à l'image de la construction de la ligne 3 du métro de la ville (financée pour moitié par la France à hauteur de 514 millions d'euros).
 
"Au fur et à mesure de mes voyages à l'étranger, je mesure combien l'atout des entreprises françaises réside de plus en plus dans l'innovation."
Édouard Philippe, Premier ministre

Les entreprises françaises sont également très présentes dans l'ensemble du pays, que ce soit dans l'aéronautique, la santé, l'industrie pharmaceutique ou encore le transport urbain. Par exemple, Airbus détient 85% de parts de marché au Vietnam. Le savoir-faire et les technologies français sont l'un des principaux atouts de nos entreprises, tout comme la qualité et l'image de marque, notamment pour les produits de consommation (luxe, produits cosmétiques, agroalimentaire). Nos sociétés à l'étranger contribuent également à former la main d'oeuvre locale. Enfin, les entreprises françaises sont également vecteurs d'innovation, et c'est pour cette raison que le Premier ministre se rendra à Ho Chi Minh Ville, dans un incubateur créé par un entrepreneur français, pour y rencontrer les acteurs du réseau de la French Tech Viet.
 
Viêtnam : discours d'Edouard Philippe à Hanoï

La jeunesse et la francophonie pour développer les liens futurs entre nos peuples

La jeunesse a entre ses mains les réponses aux grands défis de notre temps : la lutte contre le changement climatique, la révolution numérique et la diversité culturelle et linguistique. Le Premier ministre échangera sur ces sujets avec de jeunes français et vietnamiens francophones à la suite de l'inauguration du nouveau lycée français Alexandre-Yersin à Hanoï.

Cette inauguration sera également le moment d'aborder l'enjeu de la francophonie, dans laquelle la place du Viêtnam est centrale. "Alors que le français sera d'ici 2050 la troisième langue la plus parlée dans le monde, le Viêtnam est le pays pivot de la francophonie dans toute la région Asie-Pacifique", a rappelé Édouard Philippe. Au Viêtnam, 623 000 personnes parlent le français, 40 000 élèves  l'apprennent à l'école, et 7 000 jeunes vietnamiens font leurs études en France. 
 

Une mémoire partagée pour un avenir en commun

"Nos deux pays, parce qu'ils sont réconciliés avec leur passé, regardent avec plus de force encore leur avenir partagé. Les liens franco-vietnamiens puisent au plus profond de notre histoire"
Édouard Philippe, Premier ministre
 
80 000 combattants sous uniforme français sont morts lors du conflit en Indochine entre 1946 et 1954. L'une des batailles les plus dures de cette guerre, et sûrement la plus symbolique, fut celle de Diên Biên Phu, qui marqua une étape décisive vers l'indépendance du Viêtnam. Pour rendre hommage au dévouement, à l'abnégation et à l'immense courage des combattants des deux camps, le Premier ministre s'est rendu successivement, le 3 novembre, au Mémorial français et au Mémorial vietnamien de Diên Biên Phu. Il a ensuite visité le théâtre des opérations militaires depuis la colline Eliane.Depuis la visite du président François Mitterrand en 1993, il s'agit de la première visite d'un officiel français à Diên Biên Phu.
 
Édouard Philippe à Diên Biên Phu