La façade de la cathédrale de Sens
Photo : cathédrale de Sens
20 janvier 2021

France relance : La cathédrale Saint-Étienne de Sens a bénéficié d'une enveloppe de 2,6 millions d’euros

La Cathédrale Saint-Étienne de Sens (Bourgogne-Franche-Comté) a bénéficié d'une enveloppe de 2,6 millions d’euros du Plan cathédrales pour poursuivre le chantier de rénovation mis en œuvre depuis les années 2000. La mise en place d’un Plan cathédrales de 80 millions € vise à renforcer et accélérer la restauration des monuments historiques majeurs appartenant à l’État.
 

La mesure

La mise en place d’un Plan cathédrales de 80 millions d’euros a pour objectif de renforcer et d’accélérer la restauration de ces monuments historiques majeurs appartenant à l’État. Après l’incendie des cathédrales de Notre-Dame de Paris en 2019 et de Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes en 2020, il a été décidé d’amplifier les travaux de restauration et de sécurisation des cathédrales en France. Ces opérations contribueront, par ailleurs, à la mise en valeur et à l’attractivité des territoires, ainsi qu’au soutien des acteurs de la filière économique du patrimoine.

L'industrie

La cathédrale Saint-Étienne de Sens est l’une des plus anciennes cathédrales gothiques de France, classée au titre des Monuments historiques depuis 1840. Au XIIe siècle, son architecte y a expérimenté la technique de la croisée d’ogives pour permettre aux voûtes de gagner en hauteur. Toutes les évolutions du style gothique, au XIIIe siècle, sont représentées. Au début des années 2000, sa tour Nord a été restaurée, puis deux faces de la tour Sud, reconstruite après son écroulement en 1268.

Le chantier se poursuit au printemps 2021 avec la restauration des deux faces restantes de la tour Sud. L’étanchéité de la tour sera assurée, les pierres endommagées seront remplacées ou reprises, et l’ensemble sera nettoyé pour remédier à l’encrassement très important dû à la pollution urbaine.

L’État a alloué aux travaux une enveloppe de 2,6 millions d’euros au titre du Plan cathédrales. Les travaux sont conduits en maîtrise d’ouvrage par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Bourgogne-Franche-Comté et en maîtrise d’oeuvre par l’architecte en chef des monuments historiques, Frédéric Didier.

Le témoignage

"Les cathédrales nécessitent des restaurations d’ampleur, que nous planifions à long terme. Le Plan cathédrales nous permet d’accélérer le calendrier. Des chantiers que nous prévoyions d’étaler dans le temps sont aujourd’hui réalisés d’une seule traite. Le chantier de la tour Sud marque le démarrage d’un très ambitieux schéma directeur sur la cathédrale." (Cécile Ullmann, conservatrice régionale des monuments historiques de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Bourgogne-Franche-Comté)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur le plan cathédrales sur : Planderelance.gouv.fr