Les leviers de France 2030

Les leviers de France 2030

Six grands leviers transversaux pour réussir

Partager la page

Les 10 grands objectifs de France 2030 s’appuient sur 6 leviers transversaux (matières premières, composants, technologies numériques, talents et financement de l’innovation, développement d'écosystèmes d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation), indispensables à l’atteinte de cette ambition.

La crise a révélé l’importance de la sécurisation des approvisionnements de matières critiques. Le contexte de sortie de crise et de reprise de l’économie mondiale s’accompagne en outre de tensions d’approvisionnements dans de nombreux secteurs.

France 2030 doit nous permettre de sécuriser les filières du plastique et des métaux, la consolidation de la filière bois, investir dans l'économie circulaire et, de manière générale, réduire notre dépendance à l'importation.

  • Recycler 100% du plastique et développer des matériaux innovants à faible impact environnemental
  • Sécuriser la chaîne d’approvisionnement, de raffinage et de recyclage des métaux critiques
  • Soutenir le renouvellement forestier, dans un souci de gestion durable et de préservation de la biodiversité, optimiser l’utilisation des ressources en bois et soutenir la compétitivité de la filière

La crise nous a montré nos défaillances concernant les semi-conducteurs, les composants électroniques et robotiques et le domaine médical.

Réussir France 2030 passe nécessairement par la combinaison d’une stratégie européenne, compte tenu des masses et de l'enjeu, et d’une stratégie nationale qui visera à doubler notre production électronique d'ici 2030 et à faire de la France un des leaders du domaine des puces électroniques.

  • Doubler la production française de composants électroniques
  • Soutenir l’émergence de projets d’usines 4.0 et renforcer l’offre française en matière d’équipements pour l’industrie du futur

Notre capacité à disposer de solutions numériques de confiance, performantes et souveraines sera décisive pour innover sans sacrifier notre indépendance technologique dans la plupart des secteurs. Ainsi, il nous faut poursuivre et intensifier les stratégies engagées en matière de cloud, de quantique, d’intelligence artificielle, de cybersécurité et de 5G.

  • Développer nos solutions nationales en matière de logiciels (poursuite des stratégies quantique, IA, cybersécurité, 5G et cloud déjà annoncées)
  • Permettre l’appropriation de ces solutions, notamment dans l’agriculture, la santé et l’industrie

La réindustrialisation de la France passe par le développement des talents et l’investissement dans les compétences à tous les niveaux de qualification – ingénieurs, techniciens, ouvriers spécialisés…– en particulier dans les segments de pointe et là où les tensions de recrutement sont persistantes. Toutes les voies d’accès à la formation sont concernées : nos écoles, nos universités et laboratoires de recherche, nos organismes de formation.

France 2030 doit nous doter d’une stratégie à 10 ans pour transformer et moderniser l’offre de formations vers les filières et métiers d’avenir à horizon 2030.

Cette stratégie intégrera les enseignements des actions précédemment des Programmes d’investissements d’avenir (PIA), et du Plan d’investissement dans les compétences lancé en 2018 pour amplifier l’effort de formation des plus éloignés de l’emploi et transformer les pratiques de formation via notamment la numérisation.

  • Renforcer l’appareil de formation français pour permettre de former jusqu’à 400 000 jeunes, demandeurs d’emploi ou salariés par an et les préparer aux métiers de demain dans les secteurs stratégiques
  • Soutenir l’émergence de quelques pôles de rang mondial dans le domaine de l’intelligence artificielle

Le soutien continu depuis 2017 à l’innovation et à la French Tech font de la France aujourd’hui un leader technologique en Europe : nos start-ups deviennent des champions internationaux ; nous dépasserons largement l'objectif de 25 licornes en 2025.Cette révolution doit être prolongée si l’on souhaite rattraper notre retard dans l’innovation de rupture (Deeptech et start-ups industrielles) et faire émerger des géants technologiques.

Ainsi, avec France 2030, un des objectifs sera de faire émerger au moins 100 sites industriels par an et accélérer la croissance de ces entreprises à un niveau européen.

Ces trois enveloppes seront à 100 % réservées à des acteurs émergents.

  •  Innovation de rupture
  •  Faire émerger les deep tech, les accompagner et accélérer l’industrialisation des start-ups
  •  Accélérer la croissance des start-ups

France 2030 c’est le choix assumé de la science et des connaissances. Pour accompagner le plus grand nombre vers les métiers d’avenir, soutenir l’excellence de la recherche française et son transfert vers l’économie, France 2030 continuera d’investir massivement dans les établissements d’enseignements supérieurs. Pour développer un environnement propice permettant d’accélérer la recherche et la formation sur ces secteurs prioritaires, France 2030 soutien et accompagne les transformations de nos écosystèmes d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation.

  • Soutenir et encourager la différenciation des établissements d'enseignement supérieur en faisant émerger et en soutenant des projets confortant toutes les formes d'excellence
  • Accompagner sur une durée limitée des services ou entités dédiés à l'accompagnement des enseignants-chercheurs ou des chercheurs dans le montage de projets
  • Poursuivre le soutien aux acteurs structurants de l’écosystème (IdEx, IRT-ITE…)
  • Soutenir des projets expérimentaux et des démonstrateurs associant des écoles et établissements publics locaux d'enseignement à des partenaires extérieurs et visant à améliorer durablement leur fonctionnement

Articles liés

Restez informés

Pour recevoir les prochaines actualités du Gouvernement, il vous suffit d’activer les notifications. Vous en recevrez quelques unes par semaine.