Economie

France 2030 : Lancement d’un appel à projets « Alternatives vertes 2 » doté de 25 millions d’euros pour accélérer la transition écologique de la culture


Rima ABDUL MALAK, ministre de la Culture, et Bruno BONNELL, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030, se sont rendus dans le studio d’animation Fortiche qui réalise la série à succès « Arcane » afin de saluer les démarches écologiques de la filière de l’animation et annoncer le lancement d’un appel à projets « Alternatives vertes 2 ». Ce nouveau soutien vise à aller plus loin dans la transition écologique de tous les secteurs culturels. Doté de 25 millions d’euros, dans le cadre de France 2030 et opéré par la Banque des Territoires pour le compte de l’Etat, ce dispositif soutiendra à la fois le développement de calculateurs d’empreinte carbone, la mise en place de solutions concrètes pour décarboner la Culture et des outils de formation continue aux enjeux de la transition écologique pour les professionnels.

L’appel à projets concerne l’ensemble des secteurs culturels, à savoir l’audiovisuel, le cinéma, le spectacle vivant dans toutes ses disciplines, la musique dans toutes ses composantes, les musées et le patrimoine, les arts visuels, le design, l’architecture, les métiers d’art, le jeu vidéo, le livre, et la presse, ainsi que les secteurs connexes de la communication et de la mode pour le volet créatif de leur activité.

Après le succès du premier appel à projet « Alternatives vertes » lancé en 2021 dans le cadre de France 2030, qui était doté de 10 M€, le Gouvernement a souhaité à la fois accélérer la conversion écologique de la Culture et fortement augmenter le niveau de soutien de l’Etat. L’objectif est de faire de la Culture un secteur exemplaire en matière de transition écologique en accélérant le processus de décarbonation à l’œuvre dans tous les champs culturels.                                                                  

Le premier Appel à projet « alternatives vertes » a soutenu 35 projets

Ce premier appel à projets visait à soutenir des projets concrets mettant en avant de manière innovante, dans toute la chaîne de valeur des ICC (création, production, diffusion, fin de vie), une approche s’inscrivant pleinement dans le continuum de l’économie circulaire, des principes de l’écoconception aux stratégies de gestion de fin de vie.

35 lauréats ont été sélectionnés en juillet 2022 pour un montant de près de 10 M€ en soutenant des initiatives de l’ensemble des secteurs des ICC (métiers d’art, cinéma et audiovisuel, spectacle vivant, mode, design, architecture, etc. ; cf. liste complète en annexe). Il a permis de développements des démarches pionnières en soutenant par exemple un réseau de huit ressourceries sur l’ensemble du territoire, destinées aussi bien aux arts visuels qu‘au spectacle vivant ou au cinéma.

Il a par ailleurs soutenu des initiatives collectives face à une même problématique dans un secteur donné, comme dans le cas du projet porté par l’Opéra de Lyon, en consortium avec le festival d’Aix, l’Opéra national de Paris, le Théâtre du Chatelet et la Monnaie à Bruxelles, qui vise à expérimenter des structures standards pour les décors d’opéra. Des projets dans le domaine de l’image (data centers et serveurs écoresponsables, modèles de tournage vert, etc.) se sont également distingués.

Lancement d’un appel à projets « alternatives vertes 2 » élargi et plus ambitieux

Le deuxième appel à projets « Alternatives vertes 2 » est doté de 25 M€ supplémentaires de France 2030. Il élargit ses objectifs en intégrant, en amont, les enjeux de mesure de l’empreinte environnementale, préalable nécessaire à l’action, et en aval, les outils de formation continue des dirigeants, élément essentiel pour accélérer la transformation des secteurs. Il est ouvert jusqu’à fin 2024 pour donner le temps aux candidats de construire des projets innovants, ambitieux et à fort impact pour le secteur culturel. Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre des priorités du ministère pour la transition écologique.

Afin d’accélérer la transition écologique des entreprises culturelles et d’en faire un secteur de référence en matière de responsabilité environnementale, « Alternatives vertes 2 » poursuivra les mêmes objectifs que le premier appel à projets, notamment celui de favoriser l’émergence d’« alternatives vertes » innovantes, réplicables et structurantes au regard de leur potentiel de transformation écologique des pratiques dans tous les segments de la chaîne de valeur des entreprises concernées (création, production, diffusion, fin de vie) et dans tous les secteurs culturels.

Toutefois, il s’agira également dans cette deuxième version de généraliser l’évaluation de l’impact environnemental des activités culturelles (carbone, circuit court, réduction des déchets, impact sur la biodiversité, cycle de vie du numérique culturel, etc.) par le développement d’outils de mesure de référence pour les secteurs culturels visés. Ces outils seront conçus, expérimentés, ou homologués, en lien avec les opérateurs et acteurs référents du secteur, afin que toutes les entreprises culturelles, dans leur grande diversité de moyens financiers et humains, aient accès à des ressources adaptées pour développer une bonne maîtrise de leurs impacts (référentiels, guides sectoriels de recommandations et de bonnes pratiques ; diffusion en open source de résultats d’expérimentation, etc.).

Enfin, cette version de l’appel à projets pourra financer des dispositifs de formation continue, étant entendu que le déploiement de solutions vertes passe par la montée en compétences des professionnels en activité.

« Alternatives vertes 2 » sera ouvert jusqu’au 31 décembre 2024 et sera déployé en trois vagues :

  • Clôture de la vague 1 : 29 septembre 2023
  • Clôture de la vague 2 : 29 mars 2024
  • Clôture de la vague 3 : 31 décembre 2024

Cette nouvelle organisation prend en compte l’expérience tirée du premier appel à projets, avec la volonté de donner aux acteurs plus de visibilité et de temps pour construire des projets à forts impacts écologiques pour la filière.

Le cahier des charges d’Alternatives vertes 2 est accessible via ce lien.

Lire le communiqué de presse.

Partager cette page