Affaires sociales

Faire vivre les projets sociaux Une dynamique investie et modélisée par l'association Alotra


Le projet social est un élément clé de la résidence sociale. Il décrit les publics accueillis prioritairement et précise les moyens mis en œuvre pour répondre à leurs besoins et faciliter leur accès au logement ordinaire. La CILPI œuvre fortement pour que ces projets sociaux soient réalisés dans le cadre d’une démarche la plus partenariale possible et actualisés en fonction de l’évolution des publics accueillis et de leurs besoins.

C’est dans ce cadre que l’association Alotra, située en Région PACA, redynamise le volet social de la gestion six de ses résidences à l’aide du projet social.

Il s’agit d’une démarche soutenue par la Cilpi dans le cadre de l’appel à projets porté par la DIAN qui a pour objectif de soutenir les actions déployées par les associations gestionnaires ou non au sein des Foyers de Travailleurs Migrants et Résidences Sociales.

Les principaux enjeux :

Mobiliser les résidents

La valorisation de leur rôle et place dans la concertation sur le fonctionnement de la résidence sont fondamentales. Les résidents deviennent alors les acteurs de la vie de la résidence sociale. Alotra mobilise différents outils participatifs tels que :

Les réunions de palier préconisées par les projets sociaux afin de faciliter la gestion des conflits, d’améliorer le vivre ensemble et de renforcer le respect du règlement intérieur.

Les résidents expriment les besoins de : « Discuter entre voisins » « Réfléchir par palier contre les problèmes de voisinage ».

Pour le Responsable de résidence, la mobilisation du collectif est tout aussi impactant et responsabilisant qu’en individuel : « Cela résout le conflit dans 90% des cas et les résidents sont satisfaits car on tend vers un mieux. Il arrive que ces réunions soient organisées à l’initiative des résidents. Le rôle de « médiateur » du responsable de résidence permet alors de réguler la vie en collectif autrement que par des avertissements. » E LABOUESSE gestionnaire locatif social

Le Comité des résidents est la première organisation qui s’impose, en cela il est un outil précieux de régulation et de participation. Pour M SAIDI Responsable de résidence sociale « C’est une instance un peu lourde qu’il faut stimuler en permanence, […] C’est un élément régulateur dans la vie de la résidence et une instance démocratique, même si c’est un travail de longue haleine. ».

Une Charte des résidents, initiée de concert lors de l’actualisation des projets sociaux.

Pour A LOURENCO gestionnaire sociale « Le travail sur la Charte est une base pour partir ensuite sur des groupes d’actions collectives. On s’appuie sur cette charte pour mener des actions et les faire vivre au sein de la résidence. C’est une porte d’entrée pour engager aussi la discussion avec les résidents ».

Fédérer un réseau partenarial

Le projet social est un outil de connaissances partagées, visant à inscrire la résidence dans le territoire et pour mobiliser de nouveaux acteurs, afin de faciliter l’accès et l’accompagnement des résidents vers les services de droits communs. Ce travail de veille et d’adaptation à son environnement permet de répondre, en partie, aux besoins exprimés par les résidents de « Développer le réseau d’aide à l’extérieur de la résidence ».

La présentation du projet social auprès des instances de concertation locales : la présentation dans le cadre des Ateliers Santé Ville a permis l’émergence de projets fédérateurs et la mise en lien entre acteurs du social et de la santé.

Une bonne adaptation du projet social au territoire de résidence est un gage de réussite permettant de créer des passerelles entre partenaires et ainsi de faciliter l’accès aux droits des résidents.

A LOURENCO Gestionnaire sociale : « Notre axe sur le maintien à domicile sur la RS Viala a été très progressif : un premier contact avec une association, puis un travail d’échange avec les résidents et une assistante sociale de l’association afin de procéder à une évaluation du besoin. Dans un second temps, une intervenante arabophone vient au contact des résidents afin d’instaurer un climat de confiance ».

Renforcer le « S » de social de la gestion locative sociale

La mise en œuvre de groupes de travail réguliers, entre les professionnels d’Alotra. Il s’agit de « faire sens ensemble » des actions mises en œuvre avec nos moyens et nos difficultés, de mutualiser et de construire des outils dans une réflexion commune sur le logement accompagné à Alotra.

Pour F MEZIANI Responsable résidence sociale « Ce qui est d’abord intéressant, c’est d’échanger avec les autres collègues […] d’avoir du recul sur ce que moi je pense sur le terrain sur ce que les autres pensent et on échange nos idées, nos avis, nos façons de penser »

Modéliser la démarche via la formation

Le projet social est donc la « clé de voûte de l’espace de vie sociale » de la résidence. C’est à la fois un outil d’observation de l’évolution de la résidence et un « espace méthodologique » d’échange des points de vue qui permet de redonner du sens à l’action des acteurs : résidents, partenaires, gestionnaires. L’actualisation du projet social demande de l’engagement de la part de tous les acteurs, afin d’aboutir à la création d’une dynamique participative prépositive et volontaire.

Cette démarche a été modélisée en partenariat avec l’Union professionnelle du logement accompagné  via  un module de formation/action auprès des adhérents, désireux d’être formés et accompagnés dans l’actualisation de leurs projets sociaux : Rédiger ou actualiser le projet social d'une résidence sociale (unafo.org)

Partager cette page