État des lieux depuis Irma

Actualisé le 20/02/2018
 

Irma a endommagé plus de 20 000 constructions sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy. De nombreux bâtiments publics ont subi des dégâts sévères, parfois irréversibles. La préfecture et la médiathèque de Saint-Martin ont été presque totalement détruites et, sur les 21 établissements scolaires que comptaient l’île avant l’ouragan, 4 sont considérés comme irrécupérables.
 

Le coût total des dommages assurés est estimé aujourd’hui à 1,83 milliard d’euros par les compagnies d’assurance, 990 millions à Saint-Martin et 840 millions à Saint-Barthélemy.

Avec le concours des opérateurs privés et des associations actives sur place, la majorité des bâtiments a pu être sécurisée et l’ensemble des réseaux et des services publics ont été rétablis en quelques semaines :

  • les liaisons aériennes et commerciales ont repris dès la mi-septembre
  • les réseaux électriques et de téléphonie mobile ont été rétablis en 5 semaines
  • 100 % des établissements scolaires à Saint-Barthélemy et 85 % à Saint-Martin ont rouvert leurs portes dès le 6 novembre, permettant une reprise des cours pour tous les élèves, même à Saint-Martin grâce à des systèmes de réaffectation des élèves
  • 10 000 bâtiments ont été mis hors d’eau, notamment grâce à l’action de la Sécurité civile et des jeunes du Service militaire adapté (SMA)
  • de nombreux commerces et restaurants ont rouvert à partir d’octobre

Le rétablissement de l’eau courante à Saint-Martin a été particulièrement complexe du fait de la vétusté du réseau de distribution. L’Etat a dû mandater une expertise d’urgence courant octobre pour accélérer les réparations et mettre en place un système de fontaines dans certains quartiers. Fin novembre, 82 % des Saint-Martinois avaient de l’eau potable au robinet, chiffre porté à 100 % début janvier.

 
La reconstruction en quelques chiffres