dernière modification le 24 janvier 2020

Le Délégué interministériel Mael Disa

Maël Disa, 33 ans est originaire de Guadeloupe. Ingénieur chimiste de formation et entrepreneur, il est un des fondateurs du site voyey.com qui assure la livraison et la réexpédition de colis vers la Guadeloupe. Il est notamment président de CarbonSync, une entreprise qui évolue dans le secteur Services aux entreprises dédiés aux produits et  technologies pionnières dans les domaines de la santé et du développement durable.
 

Nommé Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer et la visibilité des Outre-mer en conseil des ministres le 15 janvier 2020, Maël Disa a pour mission, de promouvoir et de valoriser les Outre-mer Français sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger, dans les domaines économique, social, culturel et sportif, et de prévenir les difficultés spécifiques que rencontrent dans le territoire métropolitain les Français d’Outre-mer et de faciliter leurs relations avec leurs collectivités d’origine."L'enjeu de la nouvelle délégation est vraiment de mettre l'accent sur la visibilité. Faire en sorte que nos talents ultramarins, qu'ils soient dans les territoires ou dans l'Hexagone puissent rayonner et servir d'exemple pour la suite" explique t'il. Il est accompagné dans ses fonctions de trois experts : Catherine Jean-Joseph, Joëlle Monlouis  et Ferdinand Mélin-Soucramani.
 

Catherine Jean-Josep, co-fondatrice de l’école Miroir et membre de l’Observatoire Médias-Éducation du CSA est chargée de la mise en place du réseau des cultures d’Outre-mer ainsi que la création d’une charte d’engagement pour la visibilité des cultures Outre-mer. Ces engagements sont inscrits dans le Livre Bleu Outre-mer.
 

Joëlle Monlouis avocate au Barreaux de Paris et experte en droit du sport est chargée de la promotion des dispositifs d’accompagnement des sportifs ultramarins de haut niveau par les entreprises. Elle travaillera également en partenariat avec le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 afin que les ultramarins trouvent toute leur place dans leur préparation de cet évènement majeur.

Ferdinand Mélin-Soucramanien, professeur de droit à l'Université de Bordeaux  est quant à lui chargé d’une mission visant à créer une chaire universitaire dédiée spécifiquement à l’étude des Outre-mer. Il sera en lien régulier avec le ministère des Outre-mer, les collectivités ultramarines, les délégations parlementaires aux Outre-mer, ainsi que les associations d’étudiants ultramarins.