Etudiante dans sa chambre d'internat
3 juillet 2019

Education : 240 internats nouvelle génération créés d’ici à 2022

Un levier de justice sociale et de dynamisme des territoires, c’est l’ambition au cœur du plan pour l’internat du XXIe siècle, présenté par Jean-Michel Blanquer le 1er juillet 2019.
 
Plus que « quatre murs, un toit et un lit », l’internat doit être « un projet éducatif ambitieux », a déclaré le ministre Jean-Michel Blanquer lors de la présentation du plan pour l’internat du XXIe siècle, le 1er juillet 2019. Ce plan mise notamment sur un mode de fonctionnement adapté aux besoins des élèves, des familles mais aussi des territoires.

Des internats nouvelle génération adaptés aux élèves et aux territoires

Trois grandes catégories d’internat font partie des nouveautés apportées par ce plan : les résidences à thèmes, les nouveaux internats d’excellence de quartiers et les internats du campus pro.

Les résidences à thèmes seront développées pour accueillir les élèves principalement dans les collèges des zones rurales et de montagne et pourront être étendues aux lycées. L’internat ne sera plus uniquement un bâtiment d’hébergement mais « un projet éducatif construit autour de thèmes porteurs pour l’avenir des élèves », a annoncé le ministre.

Sept thèmes ont été retenus : les arts, le sport, le numérique, l’ouverture internationale, l’environnement, la biodiversité, les sciences. Ainsi, partout en France, les élèves pourront accéder selon leurs choix à une résidence thématique pour s’investir dans l’un de ces domaines.

Les internats d’excellence seront relancés dans les quartiers pour les jeunes de l’éducation prioritaire, en s’appuyant sur un pilotage national et territorial. Ils pourront être créés dans ou à proximité des établissements scolaires des quartiers, avec une politique d’affectation par projet.

Les familles auront un rôle clé dans le projet d’internat : contrat signé par les familles, participation active aux décisions structurantes de la vie de l’internat, etc. Il s’agit de faire de l’internat d’excellence une promesse de réussite scolaire grâce à une offre pédagogique et éducative ambitieuse et un accompagnement personnalisé renforcé.

Les internats des campus pro constitueront un levier pour l’attractivité de la voie professionnelle et l’orientation des jeunes préparant un CAP, un bac professionnel ou un BTS. Ces internats, abrités au cœur des futurs Campus des métiers et qualifications d’excellence, permettront aux élèves de privilégier leur orientation à la proximité du domicile dans le choix d’études.
 
L’internat en chiffres
  • 207 100 internes étaient accueillis en 2018 dans 1 531 internats (soit 3,6% des 5,6 millions d’élèves du second degré public et privé).
  • 22% des élèves du second degré public étaient internes en 1961-1962, contre 3,6% en 2017-2018.
 


240 nouveaux établissements et 13 000 élèves supplémentaires

« D’ici 2022, nous nous donnons les moyens de transformer en profondeur les internats en mettant en place 240 projets d’internats et l’accueil de 13 000 élèves supplémentaires », a précisé Jean-Michel Blanquer. Cela représente 100 résidences à thèmes, 100 internats d’excellence et 40 internats des campus pro.

Pour atteindre ces objectifs, un délégué ministériel aux internats, nommé dès la rentrée 2020, assurera la mise en place et le suivi de ce plan. Des formations aux métiers de l’internat seront créées afin de constituer un véritable corps de professionnels pour que l’internat devienne un outil de valeur ajoutée éducative.

La concrétisation du plan passe également par une mobilisation financière renforcée au service des internats :
  • l’« Edu Prêt » de la Banque des territoires, doté d’1 milliard d’euros, destiné aux constructions et transformations du bâti scolaire ;
  • la « prime à l’internat » sera revalorisée (aujourd’hui de 258€/an).
Ces internats plus souples et ouverts s’adapteront aux besoins des élèves et des familles. Ils fonctionneront « à la carte » : mensuel, trimestriel, avant un examen, un jour de semaine, sans la nuit jusqu’à 20h30 (en accédant à tous les services de l’internat-projet).

Le soutien scolaire, social, affectif et sanitaire sera une exigence renforcée au cœur de ces internats nouvelle génération.

« Grâce à cette politique résolue, les internats de nouvelle génération vont mailler le territoire et offrir aux élèves des opportunités nouvelles pour qu’ils puissent se projeter avec confiance vers leur avenir », a souligné Jean-Michel Blanquer, le 1er juillet.