Gilets jaunes à La Réunion
29 novembre 2018

Des mesures d'urgence pour La Réunion

La ministre des Outre-mer Annick Girardin s'est rendue à La Réunion, le 28 novembre 2018. Sur place, elle a annoncé des mesures spécifiques pour l'île pour remédier aux tensions existantes. Depuis 13 jours, plusieurs services administratifs sont à l'arrêt sur l'île.
 
"La Réunion a droit à plus de justice, et on va y travailler ensemble" - Annick Girardin, ministre des Outre-mer

La ministre des Outre-mer est arrivée le 28 novembre à La Réunion, dans un contexte marqué par les troubles nés du mouvement des "gilets jaunes". Alors que le 26 novembre, un appel au blocage total de l'île circulait sur les réseaux sociaux, Annick Girardin s'est rendue sur place pour défendre la politique du Gouvernement et présenter des mesures spécifiques pour les Réunionnais.

A son arrivée, la ministre a écouté et échangé avec des "gilets jaunes" réunis à proximité de l'aéroport à Saint-Marie. "Vous avez raison de crier votre colère, je suis là pour l'entendre", a-t-elle déclaré, "je ne vais pas trouver les solutions toute seule, les solutions je vais les trouver avec vous". Annick Girardin s'est ensuite rendue à la préfecture pour un premier rendez-vous avec une cinquantaine de "gilets jaunes" et des représentants de la société civile à la préfecture.



De nombreuses mesures ont déjà été prises par le Gouvernement et la ministre les a rappelées sur place : suppression progressive de la taxe d'habitation pour 80% des foyers, revalorisation de 360 euros par an de la prime d'activité pour les 60 000 Réunionnais qui en bénéficient, minimum vieillesse porté à 900 euros par mois, pas d'augmentation de la CSG pour les retraités les plus fragiles. Des mesures concrètes qui seront effectives dès le 1er janvier 2019 à la Réunion.

Annick Girardin à La RéunionAnnick Girardin a également annoncé des mesures spécifiques comme la création de 1 500 places de crèches, de 15 nouveaux centres sociaux de proximité, de 5 "points conseil budget" pour accompagner les familles. Elle a également annoncé un programme "pour permettre de baisser le prix des produits alimentaires pour les tout petits, comme le lait maternisé", et promis "des petits déjeuners offerts" dans les écoles "là où les enfants viennent le ventre vide le matin".

Le 29 novembre, la ministre se rendra dans le sud de l'île, avec un premier arrêt à la sous-préfecture de Saint-Pierre. Elle annoncera dans la soirée des mesures économiques et d'emploi, après avoir présenté le 28 novembre les mesures sociales.