Déplacement | La vitalité des investissements d'avenir en Centre-Val de Loire
27 juillet 2021

Déplacement | La vitalité des investissements d'avenir en Centre-Val de Loire

Jeudi 22 et vendredi 23 juillet 2021, Guillaume BOUDY, secrétaire général pour l’investissement, s’est rendu en Centre-Val de Loire pour rencontrer des entreprises, startups et laboratoires bénéficiaires du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Retours sur deux journées intenses et riches en découvertes aux côtés de Madame la Préfète, Régine ENGSTROM, et de Monsieur le Président du Conseil régional, François BONNEAU.

 

UNE MATINEE SOUS LE SIGNE DE L’INNOVATION PERMETTANT D’APPRECIER LA VITALITE DES INVESTISSEMENTS D’AVENIR EN CENTRE-VAL DE LOIRE

Jeudi 22 juillet au matin, un comité de pilotage du PIA s’est tenu au LAB’O en présence de la Préfète, du Président du Conseil régional, des opérateurs de l’Etat (Bpifrance et Caisse des Dépôts) et de la rectrice notamment. Le LAB’O est un espace spécialement dédié aux jeunes entreprises innovantes.

Pour en savoir + sur le LAB’O : https://www.le-lab-o.fr/

Après une présentation par les équipes de la préfecture de l’avancement des actions du PIA en région Centre-Val de Loire, quatre porteurs de projets ont eu l’occasion de présenter leurs innovations financées par le PIA. L’occasion pour les représentants de l’Etat et de la Région d’apprécier la vitalité des investissements d’avenir sur ce territoire qui jouit d’un vivier d’entreprises particulièrement dynamiques. Une des très belles illustration de la matinée fut proposée par les représentants de la société VERMON qui ont présenté leur savoir-faire dans le domaine des composites piézoélectriques, un savoir-faire qui leur a permis de devenir aujourd’hui l’un des leaders mondiaux des sondes d’échographie, pour des applications médicales externes et intracorporelles et des applications industrielles.

Une séquence durant laquelle le Président de la région et la Préfète ont pu partager leur vision de l'innovation et leurs ambitions pour l'avenir de leur territoire. Guillaume BOUDY a pu présenter les stratégies d'accélération en cours d'élaboration dans le cadre du PIA4 et reccueillir les attentes des acteurs locaux autour des thématiques identifiées.
 

UN ECOSYSTEME DE LA RECHERCHE DYNAMIQUE ET ENGAGE

L’après-midi du 22 a permis de découvrir quatre structures accompagnées de différentes façons par le PIA.

Une première séquence s’est tenue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) en présence de sa présidente, Mme Michèle ROUSSEAU. L’occasion de découvrir les activités du BRGM et notamment 2 plateformes :

  • La plateforme Plat’Inn, dédiée aux technologies de traitement de minerais et recyclage de déchets métalliques et minéraux. Une plateforme cofinancée par la Région, le département, la métropole, et qui a été utilisée pour des projets financées par le PIA, notamment sur le recyclage de bétons.
  • La plateforme PRIME dédiée à la recherche expérimentale dans le domaine de l’eau et des sites et sols polluées notamment pour développer des technologies de monitoring de la qualité de l’eau et des techniques de dépollution.

Pour en savoir + sur le BRGM : https://www.brgm.fr/fr

 

La délégation s’est ensuite rendue dans les locaux du CNRS pour découvrir deux laboratoires d’excellence (LabEx) financés dans le cadre du PIA :
     --> Le LABEX CAPRYSSES qui intervient sur trois axes de recherche majeurs :

  • La combustion : moteurs à combustion interne, turbines à gaz et gazéification
  • La propulsion : propulsion aérospatiale
  • La sécurité industrielle : atténuation de l'explosion chimique et la sécurité de sites industrie

    --> Le Labex VOLTAIRE (VOLatils – Terre, Atmosphère et Interactions - Ressources et Environnement) qui a pour objectif de s'intéresser au continuum allant de géosystèmes profonds et fermés à des géosystèmes superficiels et ouverts, continuum au sein desquels circulent les fluides naturels.

 

Des échanges nourris avec les chercheurs et doctorants ont permis aux autorités présentes de se familiariser avec les activités de ces laboratoires de haut niveau, au cœur des sujets portés par le PIA et parfaitement illustratifs de ce que cherchent à mettre en place les investissements d’avenir avec la création d’équipements d’excellence, l’émergence de pôles de recherche mondialement reconnus et la recherche de partenariats public-privé.

 

Pour en savoir + sur le LabEx CAPRYSSES : https://caprysses.fr/

Pour en savoir + sur le LabEx VOLTAIRE : https://labex-voltaire.prod.lamp.cnrs.fr/

 

RENCONTRE AVEC DES ENTREPRISES INNOVANTES BENEFICIAIRES DU PIA REGIONALISE

Après un passage par les locaux du campus AgreenTech Valley qui sera inauguré à la rentrée 2021 et qui permettra de valoriser le potentiel des technologies numériques dans la conduite des cultures et des productions végétales, la délégation s’est rendu dans les locaux de la société Greenpharma.

LE PIA REGIONALISE EN BREF

Lancé en 2017, le PIA régionalisée s’amplifie dans le PIA4, avec une part qui passe de 250 à 500 millions d’euros. Le principe reste identique: 1€ investi par une région pour 1€ investi par l’Etat. Cette logique de co-investissement et de co-décision Etat-Région permet de redonner une place centrale aux acteurs locaux en matière d’innovation et de renforcer les stratégies de développement économique des territoires.


Greepharma est une entreprise de recherche et développement en biotechnologies qui accompagne les industriels de la cosmétique, la pharmacie, l’agrochimie, dans la recherche de principes actifs et met à leur disposition près de 300 000 molécules végétales, ainsi que ses compétences en chimie d'extraction, chimie analytique, chimie organique et biochimie. En septembre 2019, la préfecture de région et le conseil régional ont validé l’attribution à l’entreprise d’un financement « PIA régionalisé » de 100 k€, sous forme de subvention, pour son projet GAINS 2.0, au coût total prévu de 212 k€.

Une entreprise aujourd’hui bien identifiée par son écosystème qui a su diversifier ses activités pour assurer sa pérennité.

Pour en savoir + sur Greenpharma : https://www.greenpharma.com/

Vendredi matin, Guillaume BOUDY s’est rendu dans les locaux de la société Orrion Chemicals Organiform (OCO) à Semoy. Acteur reconnu de la chimie de formulation, OCO est le leader mondial des colles pour agrafes et des revêtements techniques pour verre creux. Cette entreprise a plus de 50 ans d’expertise dans la formulation organique. Elle emploie 41 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 13 M€ (en 2019). En septembre 2020, la préfecture de région et le Conseil régional ont validé l’attribution à l’entreprise d’un financement « PIA régionalisé » de 460 k€, sous forme d’avance récupérable, pour son projet RENUVA. Ce projet, présenté au secrétaire général durant la visite, a permis la mise au point de la première unité de démonstration industrielle permettant de transformer la mousse polyuréthane issue des matelas usagés en polyol par transformation chimique, aux fins de recyclage de ce produit.

Une belle ETI française avec des dirigeants particulièrement dynamiques qui ont su se renouveler et développer leurs activités de R&D pour aller chercher de nouveaux marchés partout dans le monde. Un exemple particulièrement pertinent d’investissement d’avenir efficace.

Pour en savoir + sur OCO :  https://www.oc-orgaform.com/
 

TEMPS DE PARTAGE AVEC DES ENTREPRENEURS LOCAUX

 

Après s'être rendu dans les locaux d'OCO, la délégation SGPI a refermé la boucle de visites entamée la veille en revenant au LAB'O d'Orléans afin de rencontrer des entreprises et des startups locales ainsi que quelques pôles de compétitivité de la Région. Sur place, plusieurs lauréats du PIA mais aussi des entreprises très innovantes, n'ayant jamais été lauréates du PIA, et désireuses d'échanger avec le SGPI sur les possibilités d'accompagnement qui existent. Ces échanges informels, en petit comité, permettent de donner à chacun l'occasion de s'exprimer sur ses problématiques du moment : passage à l'échelle, homologation de nouvelles technologies, formation du personnel ou recrutement de jeunes compétents sur des thématiques nouvelles, accès à de nouveaux marchés, possibilités de financements, etc. 

Le secrétaire général a pu présenter les dispositifs ouverts du PIA et évoquer les nouveautés à venir dans les prochains mois. Servir c'est aussi orienter. Les dispositifs sont souvent complexes et les portes d'entrée nombreuses. Les entrepreneurs ont besoin d'être accompagné dans leur recherche des appels à projets adéquats, ils ont besoin de connaître les guichets et de savoir comment se saisir des opportunités. C'est aussi le rôle du SGPI et de ses agents que d'orienter. 

Pour découvrir les dispositifs ouverts dans le cadre du PIA : https://www.gouvernement.fr/les-dispositifs-du-pia