Coordination du travail gouvernemental

Création du COMEX Sécurité privée


Un Comité Exécutif Sécurité Privée (COMEX) a été installé le 9 février 2021 par le Délégué interministériel, afin de mobiliser et coordonner les actions des administrations de l’Etat, des collectivités territoriales, des partenaires sociaux et des organisateurs d’événements France 2023 et Paris 2024, et de contribuer à la structuration de la branche professionnelle de la sécurité privée.

L’accueil et l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2023 et des jeux Olympiques et Paralympiques 2024 constituent des défis majeurs, en raison de la densité exceptionnelle des nombreux événements et des nombreux sites à sécuriser sur de longues périodes.

Ces deux grands événements sportifs internationaux vont engendrer des efforts quantitatifs et qualitatifs de main d’œuvre, à un niveau jamais atteint dans le passé, qui impliquent un extrême degré de mobilisation de nos forces de sécurité et posent des problèmes spécifiques.

Au regard de ces problématiques, le Délégué interministériel a installé un Comité Exécutif Sécurité Privée (COMEX) le 9 février 2021, afin de mobiliser et coordonner les actions des administrations de l’Etat, des collectivités territoriales, des partenaires sociaux et des organisateurs d’événements France 2023 et Paris 2024, et de contribuer à la structuration de la branche professionnelle de la sécurité privée. Cette initiative s’est doublée de la validation, par le cabinet du Premier ministre, le 19 avril 2021, du pilotage par le DIJOP d’un plan d’action interministériel pour l’adaptation de la sécurité privée aux enjeux des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 validé le 19 avril 2021,

Le COMEX Sécurité privée traite de plusieurs objectifs stratégiques, inscrits dans le Plan Héritage de l’Etat pour les JOP adopté le 4 novembre 2019 par le gouvernement, afin de prévoir notamment des mécanismes de pérennisation des emplois et de transfert des compétences au-delà de la période de la Coupe du Monde de rugby 2023 et des JOP 2024.

L’animation, la coordination, le secrétariat général et le suivi de la mise en œuvre de ces mesures ont été confiés à la Coordination Nationale pour la Sécurité des jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 (CNSJ), instance de coordination placée sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur et ayant à sa tête le préfet Ziad Khoury.

Depuis février 2021, plusieurs groupes de travail ont été mis en place et sont réunis régulièrement afin de mobiliser la filière de la sécurité privée et les administrations compétentes (CNSJ, DPSIS, DLPAJ, CNAPS, DGT, SGEFP, Pole Emploi, DGESCO, DGE, organisations syndicales patronales et salariales, structures paritaires, UFACS, ADEF, FFSP, Paris 2024, France 2023, Ville de Paris, CR d’Île-de-France) autour des thématiques suivantes : apprentissage, coordination Pole Emploi-CNAPS, stratégie d’achat des organisateurs, parcours professionnels en héritage dans la fonction publique et formation professionnelle.

Ces réflexions ont conduit à proposer au Premier ministre et au Ministre de l’Intérieur la création en 2022 par voie réglementaire d’un projet de certification « Evénementiel » permettant l’exercice de l’activité surveillance et gardiennage dans le cadre de manifestations sportives, récréatives, culturelles et économiques, dont les modalités et contenus sont en cours de discussion avec la branche professionnelle.

Partager cette page