Création d’un secrétariat général à l’aide aux victimes, rattaché au Premier ministre


Contenu publié sous la présidence de François Hollande du 15 mai 2012 au 15 Mai 2017
 
Répondant à une demande forte des associations et des parlementaires, la création d’un secrétariat général à l’aide aux victimes garantira, dans la durée, la mise en oeuvre du service public de l’aide aux victimes. Placée sous l’autorité du Premier ministre et, par délégation, sous l’autorité de la secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes, cette structure interministérielle aura notamment pour missions :
 
  • de coordonner l’action des ministères en matière de suivi et d’accompagnement de toutes les victimes (attentats ; accidents collectifs ; catastrophes naturelles ; accidents sanitaires ; autres infractions pénales…) ;
  • d’améliorer les dispositifs d’aide aux victimes, dans l’urgence et dans la durée ;
  • d’élaborer l’outil numérique nécessaire à l’établissement d’une liste partagée des victimes ;
  • de prolonger l’action engagée lors de la conférence internationale pour l’aide aux victimes, organisée le 9 janvier dernier à l’Unesco ;

Le décret crée également un Comité interministériel de l’aide aux victimes chargé de définir les orientations de la politique d’aide aux victimes. Présidé par le Premier ministre, il sera composé des membres du Gouvernement intéressés par son ordre du jour préparé par le secrétariat général à l’aide aux victimes.
 

Partager cette page