Face à la pandémie et aux difficultés économiques qu’elle engendre, l’ensemble du Gouvernement français est mobilisé. Dans ce cadre, afin de répondre aux enjeux économiques d’aujourd’hui comme aux défis qui se profilent demain, le secrétariat général pour l’investissement prend des mesures exceptionnelles au service des acteurs de l’innovation française.

Pour les lauréats du Programme d’investissements d’avenir
 
  • Le versement de près de 250 millions d’euros d’aides à l’innovation est accéléré
Déjà attribuées dans le cadre du PIA mais pas encore perçues par leurs bénéficiaires, les aides à l’innovation du PIA, comme celles des concours d’innovation, voient leur versement accéléré automatiquement. Les opérateurs (Bpifrance et l’Ademe) peuvent dès lors verser par anticipation les tranches non encore distribuées pour les dossiers déjà validés, jusqu’à 80% de l’aide totale.
 
  • Les remboursements des avances faites dans le cadre du PIA sont reportés
Pour les entreprises bénéficiaires d’aides PIA sous  forme  d’avances  remboursables ou  assorties de redevances,  les  prochaines  échéances  de remboursement sont reportées jusqu’à 6 mois.
 
Pour les start-ups et les entreprises en difficulté
 
  • 80 millions d’euros du PIA sont mobilisés pour financer les bridges entre deux levées de fonds pour les start-ups
Ce dispositif, annoncé par le secrétaire d’Etat chargé du numérique le 25 mars, s’adresse en effet aux start-ups qui étaient en cours de levée de fonds ou s’apprêtaient à en réaliser une dans les prochains mois. Du fait de la contraction du capital-risque en période de crise, elles se retrouvent dans l’incapacité de le faire. Ces financements prennent alors la forme d’obligations avec accès possible au capital et ont vocation à être cofinancés par des investisseurs privés, constituant un total d’au moins 160 millions d’euros.
 
  • Une participation de 45 millions d’euros pour renforcer les fonds propres des entreprises impactées par la crise
Le PIA apporte 45 millions d’euros au fonds dit de renforcement des PME (FRPME), aux côtés de Bpifrance. Ce fonds, ainsi doté au global de près de 100 millions d’euros a vocation à intervenir dans des PME ou petites ETI, industrielles ou de services, qui réalisent au moins 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. L’objectif est de les accompagner dans leur redéploiement après qu’elles aient été confrontées à un choc brutal, comme celui provoqué par l’épidémie de Covid-19 par exemple. Le FRPME interviendra, entre 0,5 et 5 millions d’euros, en capital développement sous la forme principalement d’Obligations à Bon de Souscription d’Actions (OBSA).
 
Pour celles et ceux qui innovent et développent des solutions face à la crise
 
  • Un appel à projets pour développer des solutions thérapeutiques contre le Covid-19
Le Gouvernement a souhaité soutenir les entreprises et partenaires publics qui proposent des solutions thérapeutiques contre le Covid-19, en finançant des essais cliniques sur le sol français, jusqu'à 50 millions d'euros par projet. L'appel à projets, lancé dans le cadre de l'action "Projets de recherche et de développement structurants pour la compétitivité" du Programme d'investissements d'avenir, sera opéra par Bpifrance.
 
  • Le concours d’innovation i-Nov au service du monde médical
Dans le cadre du concours i-Nov 2020, une thématique « Santé – Situations d’urgences » recueille les solutions innovantes porteuses d’efficience pour les services de régulation médicale, les services d’urgences ainsi que les services de réanimation. Les projets présentés pourront par exemple porter sur le développement de tests de diagnostics ultra rapides, d’outils d’aide à la décision médicale ou encore de technologies innovantes permettant la réduction des délais d’attente aux urgences etc…
 
Vous avez  un projet ? Déposez-le sur cette plateforme !
 
  • Les appels à projets du Programme d’investissements d’avenir (PIA) sont prolongés
Parce que les chercheurs et entrepreneurs sont touchés de plein fouet par les difficultés économiques liées à la crise, certains appels à projets du PIA voient leurs dates de clôture reportées. Ce temps supplémentaire doit bénéficier à l’ensemble des porteurs de projets innovants afin qu’ils puissent candidater et/ou mûrir leur candidature sur une durée plus aisée, et ainsi ne pas être privés de financements qu’ils auraient pu obtenir sur le moyen et long terme. Les nouvelles échéances sont indiquées en temps réel sur la page des appels à projets du PIA en cours.