Le Premier ministre a présenté les décrets définissant les attributions des membres du Gouvernement.

Moins de dix jours après la formation du Gouvernement, ces décrets tirent les conséquences de la nouvelle répartition des attributions ministérielles, avec notamment la création de nouveaux départements (ministre de la Mer, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques), le regroupement de certains autres (les omptes publics avec l’Économie ; l’Éducation nationale et la Jeunesse avec les Sports) et des changements de périmètre.

Ainsi, est créé à Bercy un ministère aux compétences élargies, réunissant les Comptes publics et l’Économie pour piloter le plan de relance.

Les retraites et l’assurance-vieillesse sont confiées à la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

La recréation d’un ministère de la Mer traduit l’affirmation de l’ambition maritime de la France et la volonté de donner une nouvelle impulsion à la politique en la matière. La ministre se voit confier, seule ou conjointement avec d’autres ministres, des attributions en matière de pêche, produits de la mer, ressources minérales marines, protection des milieux marins, navigation, transports maritimes et ports, relevant jusqu’ici de plusieurs ministères, en charge de l’Environnement, de l’Agriculture ou encore des Transports.

Enfin, le périmètre retenu pour le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques est étendu à l’amélioration des usages et des services numériques dans les administrations, à la modernisation de la gestion budgétaire et comptable publique, conjointement avec le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et avec un accent mis sur la qualité et l’efficacité des services publics.

Les décrets présentés redéfinissent ainsi le périmètre de 13 des 16 ministres que compte le Gouvernement nommé le 6 juillet dernier. Pour les trois autres ministres (Armées, Justice et Culture), les textes en vigueur demeurent inchangés.