Patrimoine culturel, patrimoine naturel

La ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et la ministre de la culture et de la communication ont présenté une communication relative au thème « patrimoine culturel, patrimoine naturel » retenu pour la 31ème édition des journées européennes du patrimoine, qui se tiendra les 21 et 22 septembre 2014.
 
Elles ont souligné le lien étroit qui unit, en France, le patrimoine bâti et l’environnement (minéral, végétal, urbain, champêtre ou maritime) qui le côtoie, l’abrite ou le sublime.
 
L’extension de la notion de patrimoine, du matériel à l’immatériel, et des biens culturels aux sites et paysages, terrestres et maritimes est une reconnaissance de la diversité du legs qui mérite d’être protégé, conservé, valorisé et transmis.
 
Nature et culture : une union reconnue au niveau international
 
En 1972, la Convention de l’UNESCO pour la protection du patrimoine mondial a fait œuvre fondatrice en reconnaissant la dimension patrimoniale des interactions entre le génie humain et les milieux naturels.
 
Le même esprit guide la politique de la France en matière de protection et de gestion de son patrimoine naturel, des gorges et cascades remarquables aux vallées et massifs forestiers, parfois façonnés par l’activité humaine.
 
La France compte 39 sites protégés au titre du patrimoine mondial de l’humanité, qu’il s’agisse de biens culturels ou de paysages pour lesquels le Gouvernement soutient des évolutions législatives permettant d’en renforcer la protection.
 
Le Canal du Midi ou le Val de Loire témoignent, parmi bien d’autres, de ce dialogue et de cet équilibre dont il faut prendre soin pour la préservation et le partage de ces biens communs.
 
Préservation et mise en valeur des patrimoines naturels et culturels : un atout pour l’emploi et les territoires
 
Citoyens et élus sont de plus en plus sensibles à la préservation et à la valorisation de ce capital culturel et paysager.
 
Enquêtes et études montrent que ce capital est source d’attractivité touristique pour les territoires, de dynamisme économique, d’activités nouvelles respectueuses des milieux et d’emplois non délocalisables.
 
Culture, nature : la frontière jadis étanche se fait poreuse, la relation l’emporte sur l’opposition d’antan, patrimoine bâti et biodiversité font désormais bon ménage.
 
C’est pourquoi les ministères chargés de l’écologie et de la culture vont lancer un appel à projets pour mettre en évidence les expériences réussies et les technologies innovantes qui conjuguent énergies renouvelables et préservation des patrimoines culturel et naturel. Dans cette même perspective d'une bonne conciliation du développement des énergies renouvelables avec la préservation des paysages naturels et culturels, les ministres adresseront, d'ici la fin de l'année, une instruction conjointe aux Préfets sur la bonne insertion des éoliennes dans les paysages.
 
La 31ème édition des journées européennes du patrimoine
 
Ces journées européennes du patrimoine vont permettre à 12 millions de visiteurs de découvrir et de savourer la diversité des patrimoines culturel et naturel, qui contribuent puissamment à façonner les sensibilités individuelles mais aussi l’identité collective.
 
Elles sont une invitation à échanger, à croiser les regards et les métiers, à prendre la mesure de la nécessaire mise en valeur de ces richesses environnementales et culturelles dont la France est généreusement dotée.
 
Les services des deux ministères ainsi que tous les opérateurs, notamment les établissements publics patrimoniaux, le conservatoire du littoral, l’agence des aires marines protégées, les parcs nationaux et régionaux se sont mobilisés depuis plusieurs mois, avec les collectivités territoriales, pour préparer cette manifestation. Les associations de défense et de valorisation de la nature et du patrimoine, partenaires de ces journées, se sont activement impliquées.
 
23 000 manifestations sont recensées et, pour la première fois, tous les espaces protégés (parcs, conservatoires, réserves…) ouvriront largement leurs portes et accueilleront de nombreuses animations.
 
Comme l’ont souhaité nombre d’élus des territoires, pour les prochaines éditions annuelles de ces journées européennes du patrimoine, le lien entre patrimoines culturel et naturel sera désormais systématiquement affirmé et illustré.