La politique en faveur de l’innovation

Le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique et la secrétaire d’Etat chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche ont présenté une communication relative à la politique en faveur de l’innovation.
 
Depuis mai 2012, le Gouvernement a engagé une révision en profondeur de la politique française en matière d’innovation. Le rapport de MM. Beylat et Tambourin, complété par la commission Innovation 2030 présidée par Anne Lauvergeon, a posé le constat : la France ne souffre pas d’une insuffisance de recherche et développement, mais d’une insuffisance de transfert et d’innovation.
 
La feuille de route dressée par la « Nouvelle donne pour l’innovation » en novembre 2013 a permis des avancées considérables, en créant une vraie dynamique collective, qu’illustrent notamment le label « French Tech » et le succès des concours mondiaux d’innovation auxquels le programme d’investissements d’avenir consacre 300M€.
 
Ces initiatives doivent être poursuivies et complétées. L’effort que le Gouvernement fournira en matière d’innovation peut et doit être un des moteurs de son action de modernisation de l’économie française. L’intensification de cet effort portera sur les priorités suivantes :
 
  • Une politique résolue d’attractivité des capitaux et des talents étrangers ;
  • L’émergence d’un environnement financier privé au meilleur niveau international permettant la croissance rapide des entreprises innovantes. C’est l’un des enjeux des assises du financement de l’économie que réunira le Président de la République le 15 septembre prochain ;
  • L’orientation de la commande publique vers plus d’innovation.