1. Environnement
    2. Climat

Remise du rapport annuel 2022 du Haut Conseil pour le climat

Publié 29/06/2022

Partager la page

La Première ministre, Élisabeth BORNE, s’est vu remettre ce jour le rapport annuel du Haut Conseil pour le climat (HCC) par Corinne LE QUERE, sa présidente, en présence d’Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre de la Transition énergétique et de Stanislas GUERINI, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.
Créé par le président de la République en 2018, le HCC joue un rôle important dans le suivi et l’évolution de l’ambition climatique de la France. Son rapport annuel souligne des améliorations sur la quasi-totalité des axes de la Stratégie Nationale Bas-Carbone, feuille de route de la France pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.
Les émissions de gaz à effet de serre ont ainsi baissé deux fois plus vite durant le quinquennat écoulé que sous le précédent. Le rapport note que des transitions structurelles ont été opérées avec l’impulsion de l’État dans des secteurs d’activités tels que les transports avec le développement de la voiture électrique ou le logement avec l’interdiction des chaudières au fioul et les 700 000 rénovations financées par MaPrimeRénov’.
Le rapport note notamment que les émissions de 2021 se situent à 3,8% en-dessous de leur niveau de 2019.
Le HCC salue par ailleurs le fait d’avoir directement confié la planification écologique à la Première ministre qui a réaffirmé que la lutte contre le changement climatique est une priorité du Gouvernement et l’un des enjeux majeurs pour le futur de notre pays. Elle a ainsi rappelé l’engagement du président de la République de doubler encore le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Cet engagement sur le doublement du rythme fait suite à l’adoption du paquet « Fit for 55 » au niveau européen en cette fin de présidence française de l’Union européenne. Cet ensemble de dispositions renforce les objectifs de la France concernant la diminution des émissions de gaz à effet de serre passant ainsi de moins 40% à moins 55% net à horizon 2030.
Le Gouvernement est mobilisé pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables. La Première ministre a rappelé que des nouvelles mesures pour simplifier leur installation seront présentées d’ici la fin de l’été. Et dès le mois de juillet, et sous l’égide de la ministre de la Transition énergétique, le Gouvernement accélérera la sobriété énergétique avec un plan dédié.
Pour engager l’ensemble du Gouvernement dans la planification écologique dans tous domaines de l’État, la Première ministre a annoncé que les équipes ministérielles seront formées aux évolutions des problématiques environnementales et à leur intégration dans l’élaboration des politiques publiques. Un grand plan de formation des fonctionnaires sera également mis en place, permettant de renforcer le rôle de l’État exemplaire.
La Première ministre chargée de la planification écologique déclinera ces objectifs dans la future stratégie française énergie climat qui sera adoptée en2023, avec l’appui du secrétariat général à la planification écologique. Ils lanceront à l’automne une consultation publique sur le modèle énergétique de demain, afin de construire une nouvelle loi de programmation sur l’énergie et le climat qui sera débattue au Parlement au premier semestre 2023.